Coronavirus : à la veille du déconfinement, les soignants de l'hôpital d'Auxerre sont inquiets

Au 55ème jour de confinement, 36 patients infectés par le Covid-19 sont encore hospitalisés à Auxerre.
Au 55ème jour de confinement, 36 patients infectés par le Covid-19 sont encore hospitalisés à Auxerre.

Les hôpitaux de la région espèrent que le déconfinement ne sera pas synonyme de relâchement. Le virus circule encore activement et l'épidémie continue de faire des victimes. A Auxerre par exemple, 9 patients sont actuellement en réanimation.
 

Par J.G.

« On sent bien que la maladie est dormante et la crainte, c’est qu’avec la recrudescence des interactions sociales, on ait un rebond épidémique » s’inquiète le docteur Jean-Baptiste Picque, spécialiste en médecine interne.

• Au 55e jour de confinement, l'hôpital d’Auxerre est toujours sous tension 
Ce dimanche, 36 patients infectés par le Covid-19 sont encore hospitalisés. Et à l'approche du déconfinement, les médecins ne cachent pas leur inquiétude. Sur la seule journée de samedi, le SAMU d’Auxerre a reçu 461 appels : s'ils sont moins nombreux pour des suspicions de Covid, ils sont en hausse pour d'autres urgences.   

C’est justement ce qui inquiète désormais les soignants : la prise en charge de ces autres pathologies. Les consultations hors coronavirus sont de plus en plus nombreuses. Et en cas de relâchement dans les prochains jours, l'hôpital pourrait manquer de place pour les accueillir.

« Pour éviter la propagation ou la contamination au sein de l’hôpital, nous avons mis en place une hospitalisation en chambres individuelles. Donc la grande difficulté qu’on va avoir aujourd’hui, ca va être les places de lits non covid » explique Marion Teyssier, ingénieur qualité et gestionnaire des risques au sein du CH d’Auxerre.
 

"L’angoisse, c’est d’installer un combat dans la durée" docteur Jean-Baptiste Picque, CH d'Auxerre


• Les autres hôpitaux de la région dans l'attente
Ils espèrent eux-aussi que le déconfinement ne sera pas synonyme de relâchement, 
alors que le virus circule encore beaucoup en Bourgogne Franche-Comté et que l'épidémie continue à faire des victimes. A Auxerre, par exemple, 9 patients sont toujours en réanimation à la veille de ce déconfinement attendu par les Français et donc redouté par les soignants.

Tension également du côté des soignants. 10 % d'entre eux ont été infectés par le virus. La plupart sont désormais guéris. Mais le déconfinement pourrait affaiblir les troupes. Pour le docteur Jean-Baptiste Picque, « l’angoisse, c’est d’installer un combat dans la durée. Si jamais l’épidémie se prolonge, il y a des personnels qui vont finir par se fatiguer ».

A quelques heures du déconfinement, les soignants retiennent leur souffle. Les prochains jours seront déterminants dans la lutte contre le virus.

Voyez le reportage de Sébastien Kerroux et Claude Heudes à l'hôpital d'Auxerre :

 
 

Les derniers chiffres au niveau régional


Selon l'Agence Régionale de la Santé, en Bourgogne Franhce-Comté, dimanche 10 mai, 1.000 personnes restent hospitalisées pour formes graves de COVID-19, dont 106 en réanimation.
2.786 personnes sont désormais sorties d’hospitalisation. Le nombre de décès depuis le début de l'épidémie s’établit à 926 en milieu hospitalier.

Pour les établissements médico-sociaux, le chiffre était au 8 mai, de 631 décès, dont 612 dans les Ehpad.

Ces données confirment la poursuite de la décrue de l’épidémie dans notre région, mais également la nécessaire prudence à respecter par chacun d’entre nous pendant le déconfinement, afin de ne pas compromettre cette tendance encourageante.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus