Départementales 2021 dans l'Yonne : les quatre choses à retenir de ce 1er tour

Dans un scrutin rendu très peu lisible par le record d'abstention, le premier tour des élections départementales, dimanche 20 juin, a largement bénéficié à la majorité sortante dans l'Yonne, aux dépens du Rassemblement national en recul. La gauche est qualifiée dans un seul canton. 

Le président sortant, Patrick Gendraud, arrive largement en tête de ce 1er tour des élections départementales dans le canton de Chablis.
Le président sortant, Patrick Gendraud, arrive largement en tête de ce 1er tour des élections départementales dans le canton de Chablis. © Sébastien Kerroux

Une très forte abstention

Comme partout en France, le 1er tour des élections départementales dans l'Yonne a été marqué par une très forte abstention, en hausse de 17 points par rapport à 2015. Près de deux électeurs sur 3 ne se sont pas déplacés pour aller voter. 

La prime au sortant

La droite et le centre arrivent en tête à l'issue du premier tour de ces élections départementales 2021. De quoi assurer aux candidats issus de la majorité sortante ou proches de rafler la plupart des 42 sièges de l'hémicycle, sauf surprise au second tour.

Illustration de ces bons résultats, le président sortant Patrick Gendraud (LR), accompagné de sa binôme Sylvie Charpignon, manque de peu de remporter son fief de Chablis dès ce premier tour, avec 53,04 % des voix. Il sera confronté au second tour au binôme du rassemblement national, Anissa Berraho et Hervé Constans qui ont recueilli 24,04% des voix. 

Même cas de figure pour son prédécesseur, le député et président sortant André Villiers (UDI), qui avec Colette Lerman réalise un score de 50,76% à Joux-la-Ville (mais seulement 19,38% des inscrits). Il devra batailler au second tour face au binôme de la liste l'Yonne en commun, Monique Bel (DVG) et M. Philippe Veyssière (DVG). 

La majorité enregistre malgré tout quelques déconvenues, comme dans le Tonnerrois, où le maire de la ville-centre Cédric Clech, aux côtés de Catherine Tronel (DVC) arrive devant la sortante Anne Jérusalem et son binôme Lucas Manuel. 

 

Le recul du Rassemblement national

Qualifié à l'issue du premier tour dans 20 des 21 cantons en 2015, le Rassemblement National (qui s'appelait encore le Front National), avait il y a 6 ans confirmé sa montée en puissance dans l'Yonne. Le parti de Marine Le Pen s'était même offert le luxe d'arriver en tête dans dix cantons au premier tour et avait remporté au second tour celui de Villeneuve-sur-Yonne.

 

La faillite de l’union de la gauche

La gauche avait décidé d’unir pour la première fois toutes ses forces pour ce premier tour. La liste "l'Yonne en commun" avait l'ambition de jouer un peu plus que les utilités républicaines au second tour. Mais cette union n’a pas créé pas le frétillement espéré.

Elle termine première dans seulement un canton. Celui de l’ex-conseiller et maire de joigny Nicolas Soret à Joigny, avec le duo Frédérique Colas-Philippe Burier (39,39%). Les deux candidats affronteront au second tour le rassemblement national (Elodie Rebillon et André Cyril, avec 26,79 % des voix).

Tous les résultats du 1er tour canton par canton 

 

Le second tour des élections départementales aura lieu dimanche 27 juin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections