Gorgées d'eau, les cerises éclatent ou ne mûrissent pas assez... et les prix s'en ressentent

Après les fortes précipitations du mois de mai, le secteur de la cerise pourrait être très impacté. A l'heure des premières récoltes de ce fruit estival, les producteurs redoutent les pertes. Illustration à Coulanges-la-Vineuse, dans l'Yonne.

Sur ces arbres du plateau de Coulanges-la-Vineuse (Yonne), des cerises à perte de vue. Et pourtant, les cueillir exige cette année une concentration toute particulière : une grande partie de ces fruits... est bonne à jeter.

"Cette année, c'est plus difficile que d'habitude, confirme Lindsay Reinhardt, l'une des cueilleuses du jour. Il y a eu beaucoup d'eau, ça a endommagé les cerises. Celle-ci par exemple est éclatée. Et là, il n'y a pas eu assez de soleil : les cerises n'ont pas assez mûri".

Gorgées d'eau, des cerises éclatent

 Les deux premières variétés de la saison sont ici les burlats et les coralises. Mais avec les pluies records du mois de mai - 150 millimètres de précipitations dans l'Yonne ! - les cerises se sont gorgées d’eau. Au point parfois d'éclater. Et avec les températures fraîches, l’humidité a en plus provoqué la moisissure de certains fruits.

Le producteur Marc-Antoine Moussu estime que dans son verger, la moitié des cerises sont déjà perdues. "On est obligés d'avoir plus de trieurs, commente-t-il. Aujourd'hui on en a trois. Mais quand il y a 25 cueilleurs, il faut qu'on soit 6 à trier ! Résultat, on embauche un peu plus au tri, c'est ça le problème."

6 euros le kilo

Qui dit hausse du coût de production, dit légère hausse du prix des cerises : comptez 6 euros le kilos, contre environ 5 habituellement. Une augmentation raisonnable pour les nombreux clients du jour, sur ce point de vente dans l'Yonne.

La saison vient seulement de débuter, et s’achèvera mi-juillet. D’ici là, il faudra scruter le ciel, en espérant beaucoup de soleil, et un peu de vent.

► Avec Louis Malléjac et Audrey Champigny

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité