Pluies incessantes en Bourgogne : 2024, une année prospère pour les producteurs d'escargots ?

L'année 2024 est marquée par des pluies diluviennes dans notre région. Si le mauvais temps ne nous rend pas heureux, c'est tout le contraire pour les escargots et ceux qui les produisent. Néanmoins, rien ne garantit aux héliciculteurs qu'il y aura plus de vente au moment des fêtes.

Il est de sens commun que les gastéropodes prospèrent mieux lorsque le temps est froid et humide. Vous le voyez dans vos jardins : limaces et escargots s'en donnent à coeur joie. Un désastre pour les potagers... mais une aubaine pour les héliciculteurs, les producteurs d'escargots. 

► À LIRE AUSSI : "Ils mangent tout !" Escargots et limaces envahissent la Bourgogne : comment protéger son jardin ?

Pour autant, si la saison commence bien, le futur de la récolte est incertain : "Les escargots, c’est difficile de prévoir, malgré les bonnes conditions qu'on a depuis le début d’année, on ne sait pas comment sera la récolte en septembre", confie Frédéric Marcouyoux, héliciculteur à la ferme Au gré du Temps à Vernot (Côte-d'Or).

Il ajoute : "Ce qu’on sait, c’est que quand on a des périodes d’élevage de mai à septembre qui sont clémentes, niveau météo, on fait de très bonnes années."

Un été déterminant

C'est durant cette saison que les escargots courent le plus de risques. "Ce qu'on a le plus de mal à combattre, ce sont les périodes de grandes chaleurs", explique l'héliciculteur bourguignon. La sécheresse peut, elle, se résoudre grâce à un arrosage régulier. Les escargots sont mis en difficulté par la chaleur, leurs corps humides sont propices à la déshydratation. 

De fortes températures peuvent également ramener des prédateurs en quête d'eau et de nourriture, comme les merles, les givres ou les blaireaux.

 À LIRE AUSSI : MÉTÉO. Grêle, orages, manque de soleil... Vous pensez que ce printemps est vraiment pourri ? Météo France vous donne raison !

Même si la pluie profite aux escargots, elle a aussi des désavantages pour les gastéropodes. À cause des crues, Frédéric Marcouyoux a perdu une partie de ses adultes reproducteurs. Sur 6000 individus, moins de 3000 ont survécu. Par temps humide, la concurrence est également accrue : "Quand il pleut, ça ramène des limaces non désirées, ça nuit à la croissance des escargots", confirme l'héliciculteur.

Un impact sur l'économie des escargots ?

Selon Frédéric Marcouyoux, même s'il y a davantage d'escargots produits pour la saison des fêtes, le prix ne changera pas : "Personnellement, on ne fixe pas nos prix sur la quantité ou la qualité de nos récoltes. Quand on a du surplus, on a plutôt une logique de faire du stock pour remédier aux mauvaises récoltes."

 À LIRE AUSSI : Escargots de Bourgogne, petit-gris, gros-gris… Avant Noël, on vous aide à choisir pour votre réveillon

Après deux années compliquées, dues à la météo, l'héliciculteur espère se rattraper cette année. En moyenne, une année "correcte" pour la ferme Au gré du Temps correspond à environ 300 000 escargots récoltés. Un record à battre en 2024. 

Si le début de saison est tout de même bien parti, l'année sera parfaite pour le producteur d'escargots si "on a un été sans canicule et avec peu de sécheresse"

► Reportage TV réalisé par Charlotte Meunier et Guillaume Robin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité