Histoires 14-18 : Charles Surugue, le doyen des poilus

© Les archives municipales d'Auxerre/Pathé Gaumont
Un simple soldat... C’est ainsi que Charles Surugue est représenté sur le monument qui lui est dédié. C’est en simple soldat, qu’il s’est engagé en mars 1915 à l’âge de 76 ans. Il est resté à la postérité comme le doyen des poilus des armées alliées, autrement dit le plus âgé des combattants de la première guerre mondiale.

Né en 1839, Charles Surugue est un républicain, et un patriote. Maire d’Auxerre de 1900 à 1912, ancien combattant de 1870, ingénieur des Ponts et Chaussées, à l’armée il est sapeur dans un régiment du génie. En Juillet 1915, après 3 mois d’instruction, il est envoyé en Artois pour la préparation de l’offensive de septembre. 
 
durée de la vidéo: 02 min 06
Histoires 14-18 : Charles Surugue, le doyen des poilus ©France 3

Compte tenu de son grand-âge, on veut le préserver, mais lui veut servir la France, être exposé au danger.  Il creuse des tranchées, travaille jour et nuit sous le feu de l’ennemi. Cité à l’ordre de l’armée, le 14 Octobre 1915 il reçoit la «Croix de guerre» et il est nommé «caporal». On le retrouve en Lorraine en mai 1916, où il est à nouveau cité comme « sergent ». A partir de juillet, il est à la division de première ligne du 3e corps pour reconstruire des routes, des ponts, rétablir de voies ferrées. En septembre 1917, après la bataille de Verdun, Charles Surugue est nommé «sous-lieutenant», puis «lieutenant» le 12 août 1918.

Lorsqu’il revient à Auxerre, il est acclamé par la foule. Déjà chevalier de la légion d'honneur il est fait officier en 1919 et élu maire la même année. En 1921, ses obsèques ont lieu en grande pompe. Il y aura plus de monde encore, en 1930, pour l’inauguration du monument érigé à sa mémoire. Déplacé plusieurs fois depuis, il devrait l’être encore en 2018, pour les commémorations de la grande guerre.

 

Toute la collection des 670 vidéos Histoires 14-18



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoires 14-18 il y a cent ans histoire