Justice : le maire LR d'Auxerre Crescent Marault entendu par la police judiciaire

L'information a été confirmée par le parquet de Sens. Crescent Marault, maire LR d’Auxerre, est entendu ce mercredi 17 mars par la police judiciaire dans le cadre d'une enquête préliminaire. Le conseiller départemental Michel Ducroux est également entendu. 

Crescent Marault a été installé dans ses fonctions de maire d'Auxerre dimanche 5 juillet 2020.
Crescent Marault a été installé dans ses fonctions de maire d'Auxerre dimanche 5 juillet 2020.

L'information a été révélée par nos confrères de l'Yonne Républicaine puis confirmée par Arnaud Laraize, procureur de la république de Sens, en charge de l'enquête. Les deux élus sont entendus depuis ce matin à Auxerre par l'antenne de la brigade judicaire.

"Crescent Marault est auditionné par l'antenne PJ d'Auxerre, la DIPJ de Dijon à Auxerre, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet d'Auxerre", précise Arnaud Laraize. 

Une enquête préliminaire sur l'activité économique de Crescent Marault

"C'est une enquête dans le cadre de la société Equip'Buro de monsieur Marault", précise le procureur de la République. 

Avant d’être élu maire d’Auxerre en juin dernier, Crescent Marault était maire de la petite commune de Saint-Georges-sur-Baulche (2010-2020). Le conseiller départemental d'Auxerre-1, Michel Ducroux, était alors son premier adjoint. Et c’est un marché public concernant à la fois le maire de Saint-Georges Crescent Marault, et Crescent Marault le chef d’entreprise qui est au cœur de cette enquête. 

Il s'agirait en effet d’un marché public destiné à l’équipement de la médiathèque de la commune, marché public qui après quelques péripéties a finalement échu à l’entreprise du maire, la société Equip'Buro, basée dans l'Yonne. C’est sur les circonstances et les justifications de ce marché public que travailleraient les enquêteurs de la brigade judiciaire. 

Le procureur de la République, Arnaud Laraize, "ne confirme aucun de ces éléments." Il évoque le "secret de l'enquête" et se refuse à communiquer sur la nature de l'infraction (ou des infractions) visée(s). "Je ne vous dirai rien sur le contenu de cette enquête". 

L'enquête dépaysée au parquet de Sens

Pour le moment, Arnaud Laraize nous confirme qu'il ne s'agit que "d'une audition". Il n'y a pour le moment ni information judiciaire ouverte, ni  garde à vue. Présumés innocents, Crescent Marault et Michel Ducroux ne sont pour le moment pas mis en examen.

L'enquête a été transférée vers le parquet de Sens "eu égard à la qualité du mis en cause" précise Arnaud Laraize. "Le parquet d'Auxerre ne va pas diriger une enquête sur le maire d'Auxerre au vu des liens quotidiens qui existent. C'est un dossier qui a été dépaysé au parquet de Sens."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique