Meurtre de Joanna Parrish : Michel Fourniret est revenu à Monéteau avec les enquêteurs

28 ans après la découverte du cadavre de Joanna Parrish, les enquêteurs se sont rendus à Monéteau, dans l’Yonne, mardi 25 septembre 2018, en compagnie de Michel Fourniret. / © Baziz Djaouti
28 ans après la découverte du cadavre de Joanna Parrish, les enquêteurs se sont rendus à Monéteau, dans l’Yonne, mardi 25 septembre 2018, en compagnie de Michel Fourniret. / © Baziz Djaouti

28 ans après la découverte du cadavre de Joanna Parrish, les enquêteurs se sont rendus à Monéteau, dans l’Yonne, mardi 25 septembre 2018. Le tueur en série Michel Fourniret était présent, encadré par un important dispositif de forces de l'ordre.
 

Par B.L. avec AFP

Michel Fourniret, surnommé "l'ogre des Ardennes", a déjà été condamné à la perpétuité pour le meurtre de 7 jeunes filles.

En février 2018, ce tueur avait reconnu avoir "croisé la route" de Joanna Parrish et de Marie-Ange Domece, dans le département de l’Yonne au début des années 1990.

Le 25 septembre 2018, Michel Fourniret est de retour dans l'Yonne, pour les besoins des enquêtes sur la mort de Joanna Parrish, qui avait été retrouvée à Monéteau.

Précisions avec Baziz Djaouti.
 


Joanna Parrish, qui était assistante d'anglais au lycée Jacques-Aymot à Auxerre, avait été retrouvée morte le 17 mai 1990.
Le corps de la jeune femme était nu. L'autopsie avait révélé qu'elle avait été violée et battue avant sa mort.

En revanche, le corps de Marie-Ange Domece n'a jamais été retrouvé. Cette handicapée mentale de 19 ans avait disparu le 8 juillet 1988 dans l'Yonne.


 
Les forces de l'ordre sont mobilisées pour le déplacement de Michel Fourniret dans l'Yonne. / © Baziz Djaouti
Les forces de l'ordre sont mobilisées pour le déplacement de Michel Fourniret dans l'Yonne. / © Baziz Djaouti
 

Un nouveau procès en 2020 ?


Les aveux de Michel Fourniret en février dernier avaient été salués par Me Didier Seban,  l’avocat de la famille Parrish. Il y voyait "l’aboutissement d’un long combat".

Pour maître Seban, le retour du tueur sur les lieux ce mardi "n'est pas une reconstitution au sens propre du terme, c'est un transport sur les lieux, sinon les avocats des parties civiles seraient convoqués", dit-il.
Le but est notamment d’obtenir "des précisions sur l'endroit où pourrait se trouver le corps de Marie-Angèle Domece".

Le déplacement sur les lieux a débuté à Monéteau, à quelques kilomètres d'Auxerre. Il pourrait peut-être se prolonger mercredi en d’autres endroits du département.

La magistrate pourrait clore son instruction à la fin de l'année, ouvrant la voie à un nouveau procès courant 2020, selon les avocats des familles des jeunes filles.

Michel Fourniret avait déjà été mis en examen en 2008 dans ces affaires. Mais il avait bénéficié d'un non-lieu en 2011, faute de preuves suffisantes.

La justice avait finalement ordonné la reprise de l'enquête en 2012.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un centre d'accueil des conjoints violents à Besançon.

Les + Lus