Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : qui est Crescent Marault, le nouveau maire (LR) d'Auxerre ?

Ce dimanche 28 juin, Créscent Marault (LR) a remporté les élections municipales avec plus de 49% des voix dans une triangulaire. Il devance nettement le maire sortant, Guy Férez soutenu par le Parti socialiste et LREM. Mais qui est le futur maire d'Auxerre ? 

Crescent Marault, candidat de la droite et du centre, a créé la surprise en arrivant en tête des suffrages au 1er tour à Auxerre.
Crescent Marault, candidat de la droite et du centre, a créé la surprise en arrivant en tête des suffrages au 1er tour à Auxerre. © France 3 Bourgogne

Crescent Marault, 50 ans, chef d'entreprise à Monéteau, sera le futur maire d'Auxerre. Il est aujourd'hui sans nul doute l'une des surprises de ces élections municipales en Bourgogne. "On avait mis en place une stratégie. Beaucoup de gens ont rigolé, se sont moqués mais notre stratégie était la bonne car on a terminé premier. Donc, c'était plutôt un plébiscite pour le changement", estimait Crescent Marault au soir du 1er tour où il était arrivé en tête. 
 

Un candidat méconnu 

Peu connu des Auxerrois, Crescent Marault n'est pour autant pas un novice en politique. Son engagement politique est né en 1995 avec la nomination de Jean-Pierre Raffarin comme ministre des petites et moyennes entreprises. "J'étais un jeune entrepreneur et quand j'ai entendu parler ce monsieur là, je me suis dit il a tout compris et il faut que je l'aide". Il milite pour le parti Démocratie libérale qui rejoint en 2002 l'UMP, parti qui deviendra par la suite Les Républicains.

Aujourd'hui membre du parti dirigé par Christian Jacob, Crescent Marault incarne une droite modérée. Il se décrit lui-même comme un "humaniste libéral." En 2016, il fait le choix de soutenir Alain Juppé lors de la primaire de la droite. "Je pensais qu'il ne ferait qu'un seul mandat et que ce serait l'homme de la situation". 
 

Deux mandats de maire 

Mais Crescent Marault est surtout connu au niveau de la politique locale pour avoir été maire de Saint-Georges-sur-Baulche pendant neuf ans. Une municipalité qui jouxte la ville d'Auxerre et dont il a emporté la mairie une première fois en 2010 après une dissolution du conseil municipal. "C'est à ce moment là que je me suis lancé dans l'aventure. Je ne pensais pas que cela durerait aussi longtemps". Il est ensuite réélu dès le 1er tour en 2014.

Cette expérience de maire a été pour Crescent Marault très enrichissante mais également très frustrante. "Avec l'expérience et la loi Notre (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), on s'aperçoit que, petit à petit, le maire a de moins en moins de compétences, notamment transférées vers la communauté d'agglomération." 

Ce mode de gouvernance a été l'une des raisons de sa candidature à la ville d'Auxerre. "Il faut être candidat à la ville centre car elle est majoritaire. Elle pèse sur la gouvernance et sur les orientations stratégiques de l'intercommunalité."
 

Une candidature surprise lancée en janvier

C'est donc le 11 janvier que la droite auxerroise annonce la candidature de Crescent Marault avec l'appui de Guillaume Larrivé. Le député les Républicains préfère se consacrer à son activité sur le plan national. Le non-cumul des mandats interdit désormais d'être maire et député en même temps.

D'un point de vue stratégique, en choisissant le maire de Saint-Georges, peu connu à Auxerre, la droite icaunaise fait alors clairement le pari de la rupture et du renouvellement.

Avec un programme faisant la part belle à l'environnement, il est loin des sujets de prédilections de Guillaume Larrivé. En tout cas, le candidat n'a pas peur des contradictions et n'a pas peur d'être minoritaire. Grand amateur de rugby dans une ville de foot, il le pratique en tant que joueur au Rugby Club Auxerrois depuis 25 ans. 
 

Chef d'entreprise depuis 20 ans

Depuis 2017, Crescent Marault travaille avec un associé sur le développement d’une activité de négoce, et parallèlement sur une société de logistique après des années de management de transition sur des entreprises en très grande difficulté.

Selon ses proches, à l'image de Christophe Bonnefond, maire LR de Venoy, "Crescent Marault n'est pas quelqu'un de politique. C'est quelqu'un qui veut rester dans l'état d'esprit du monde de l'entreprise. C'est quelqu'un qui veut pousser Auxerre et redynamiser la ville. Il veut instaurer une dynamique qui n'est pas celle que l'on connait dans le monde politique" estime le conseiller départemental. 

Crescent Marault l'affirme. "Je n'ai pas peur de perdre car je ne suis pas dans un processus de carrière politique, je n'ai pas d'ambition. La seule ambition que j'ai, c'est de faire qu'Auxerre arrête de décliner".
 

Se consacrer à 100% à la ville

En cas d'élection à la mairie d'Auxerre, Crescent Marault avait annoncé vouloir mettre entre parenthèses sa carrière professionnelle. "Sur le court terme, étant donnée la situation sanitaire et économique, je me consacrerai à 100% à ma mission de maire" annonçait-il quelques jours avant son élection. En cas d'élection, il promettait de ne pas faire plus de deux mandats. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter