Violences ASSE - AJ Auxerre : 3 à 6 mois de prison avec sursis requis contre cinq ultras de Saint-Étienne

Publié le
Écrit par Da Silva Nicolas .

Ce mercredi 18 janvier, le tribunal correctionnel a requis trois à six mois de prison avec sursis contre cinq supporters de l'AS Saint-Étienne, suite aux incidents lors de la rencontre la saison dernière entre l'AJ Auxerre et le club stéphanois.

Selon l'AFP, le tribunal correctionnel de Saint-Étienne a requis des peines de trois à six mois de prison avec sursis à l'encontre de cinq supporters ultras après des incidents intervenus lors du dernier match de Ligue 1 de la saison passée, entre l'AS Saint-Étienne et l'AJ Auxerre.

On parle également de deux à trois ans d'interdiction d'enceinte sportive, avec l'obligation de se présenter dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie les jours de matchs du club stéphanois. 

Poursuivi pour violences et introduction d'artifice

Pour rappel, le 29 mai 2021, Auxerre remporte un match crucial face à Saint-Étienne. Les Verts se voient reléguer en seconde division à l'issue de la rencontre. La goutte de trop pour les supporters, après une saison très difficile pour leur club. Des centaines de personnes envahissent le terrain et plusieurs dizaines de fumigènes sont tirés dans les tribunes officielles, provoquant des incendies.

Des incidents qui ne vont pas en rester là puisque le 19 septembre 2022, 26 ultras de l'AS Saint-Étienne sont interpellés et placés en garde à vue. Le 23 novembre 2022, des peines de deux mois à un an de prison avec sursis et de deux ans à cinq ans d'interdiction d'enceinte sportives sont retenues contre onze supporters.

À lire : Débordements ASSE-Auxerre : interdiction de stade et prison avec sursis pour les 11 supporters stéphanois

Le 5 et 12 janvier, cinq autres supporters sont condamnés à des peines inférieures, amende et interdiction de stade.

Nouvel épisode dans l'affaire, ce 19 janvier, puisque cinq nouveaux supporters, âgés de 22 à 36 ans, sont poursuivis pour violence et introduction de fusée ou artifice dans une enceinte sportive. Le tribunal correctionnel rendra son verdict le 25 janvier. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité