Yonne : 7 heures 30 de natation à Tahiti pour des jeunes bourguignons en situation de handicap

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claire Lebret
Sept jeunes bourguignons en situation de handicap on effectué la traversée Tahiti-Moorea dimanche 25 novembre.
Sept jeunes bourguignons en situation de handicap on effectué la traversée Tahiti-Moorea dimanche 25 novembre. © Arnaud Chaussery

Nouvelle aventure sportive en Polynésie ce dimanche 28 novembre pour l’aventurier Arnaud Chassery et sept jeunes en situation de handicap de l'Académie Philippe Croizon. Ils ont nagé un peu plus de sept heures, entre Tahiti et Mooréa, encadrés par l’Icaunais qui n’en est pas à son coup d’essai.

Jeudi 25 novembre, Arnaud Chassery, pour l'association Envie de Sens, a atterri en Polynésie française avec sept jeunes en situation de handicap de l’académie Philippe Croizon. Une formidable aventure humaine qui a inspiré l'Icaunais qui n'en est pas à son coup d'essai en matière d'événements sportifs hors normes.

Agé de 44 ans,  Arnaud Chassery est originaire de Joigny, dans l'Yonne. Aventurier français, spécialiste de nages longues distances. il est également conférencier, consultant, auteur, organisateur d'expéditions. Le sportif s'est notamment fait connaître en traversant la Manche et le détroit de Gibraltar à la nage. 

Au programme de son nouveau périple sportif : la traversée à la nage entre Tahiti et Moorea. Au total, un peu plus de sept heures de natation, dans les eaux turquoises, pour le groupe d'adolescents âgés de 16 à 22 ans, qu'il accompagne. 

Des nageurs des écoles de natation tahitiennes ont aussi participé à l’épreuve. De quoi bien soutenir les sept adolescents dont la traversée n’a pas été une partie de plaisir. Ils ont affronté, entre autres, les courants et la houle mais ils ont fait des rencontres exceptionnelles.

Nommé “Handi’cap sur la Polynésie", le projet est loin d’être isolé. "Je l'organise après “handi'cap” sur la Tanzanie et avant l'expédition “Handi’cap” sur l’Amazonie”, explique Arnaud Chassery. “Il s’agit du premier volet du projet “swim the world”, ajoute l’organisateur de la traversée polynésienne.

7 jeunes en situation de handicap

Les adolescents engagés dans l'épreuve sont malvoyants pour certains et en fauteuil roulant pour d’autres. L’athlète Philippe Croizon, amputé de quatre membres après un accident, s'est joint au groupe."Ils étaient au total sept jeunes nageurs avec Philippe. Dix jeunes nageurs Polynésiens dont deux handicapés se sont joints à notre relais", précise Arnaud Chassery. 

Si les motivations de l’athlète étaient nombreuses avant le départ,“changer le regard des gens sur le handicap” a été le déclencheur l’aventurier bourguignon. 

Récit de la traversée à la nage par Arnaud Chassery

Le timing prévu a pu être respecté. “7 h 35 est notre temps officiel de la traversée Tahiti Moorea”

Le départ a été donné tôt dans la matinée comme prévu. “Après la prière émouvante à la mer de Clay, un Polynésien, nous nous sommes élancés à 5 h 40 de la pointe de Fa’a dans une mer houleuse. Après seulement 2 heures de nage, nous étions quasiment à mi-parcours”.

Une traversée sous surveillance rapprochée

Des dauphins énormes sont venus tourner autour de l’armada composée d’un catamaran et d’un bateau porteur, de quatre jet skis et des bateaux de pompiers. Des drones scrutaient l’océan pour prévenir de l'éventuelle présence de requins. La présence des globicéphales (dauphins, ndlr) pouvait potentiellement annoncer la présence de squales et la vigilance des organisateurs était accrue à ce moment-là”.

“Les différents courants nous ont considérablement ralentis”

La météo a peu à peu compliqué l'épreuve des nageurs : “La pluie battante est venue soudainement. Une brume semblant s’élever de la mer s’est formée autour des nageurs. Intuitivement nous nous sommes regroupés pour nous rassurer et continuer notre progression de concert”. La passe de Moorea  était enfin en vue. Mais comme nous le redoutions, les différents courants nous ont considérablement ralenti”.

Les trois derniers kilomètres

Place aux plus aguerris pour terminer l’épreuve. “Les meilleurs nageurs ont appuyé des relais de plus de deux heures pour passer la barrière de courant dans les trois derniers kilomètres. La dérive nous portait vers le sud et il était impératif de rester au nord de la passe sous peine de ne jamais pouvoir y entrer…”.

Des rencontres magiques

Une haie d’honneur tout à fait particulière attend les nageurs à leur arrivée à Moorea. “Et le moment magique arriva… Un banc de dauphins sillonne la passe, comme pour indiquer l’entrée au groupe de nageurs…”. 

Et ils n’étaient pas les seuls invités de dernière minute à venir les accueillir sur l’île du Pacifique. ”La passe tout juste franchie, la mer nous faisait un autre cadeau avec une tortue qui semblait voler sous l’eau”. 

Enfin la ligne d’arrivée

Après 7h35 d’effort, l’Académie Philippe Croizon relevait un deuxième exploit en deux ans. “Pour la petite histoire, le temps de nage est identique à la traversée du «défi des 2  caps” de l’année dernière”, précise Arnaud Chassery. 

Défi relevé

Plus de sept heures d’efforts en relais et une arrivée qui a conquis l’équipe. “L’accueil des Polynésiens restera gravé en chacun de nous. Vivre des moments comme celui-là peut vous porter toute une vie”, s’émeut Arnaud Chassery.

Avant leur retour en métropole, ils vont profiter de l’archipel polynésien quelques jours. “Maintenant un repos bien mérité pour les nageurs et le staff. Des visites à Moorea et Tahiti sont prévues dans les prochains jours”.

Nul doute qu'un nouveau périple est d’ores et déjà dans la tête d’Arnaud Chassery et de son association. Mais pour l’heure, tous les participants vont savourer leur exploit.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.