Crise énergétique : vers une pénurie de pellets ? "On ne peut pas répondre à toutes les demandes"

Conséquence de la crise énergétique, les pellets sont de plus en plus difficiles à trouver. Et surtout, leur prix a explosé. Illustration dans l'Yonne dans la seule entreprise du département qui fabrique les granulés.

Elle croule sous la demande. L'entreprise MG Granulés située à Argenteuil-sur-Armançon (Yonne) a son carnet de commandes rempli. Des pellets, cette usine en livre par palettes tous les jours, uniquement aux particuliers. Ici, les machines ont beau tourner non-stop, les vingt mille sacs vendus chaque mois ne suffisent plus.

Une situation inédite

Rémy Morizot, l'un des responsables de MG Granulés, constate que le standard déborde d'appels, malgré le renfort des équipes: "on a une demande inédite, on n'a jamais connu ça." Le stock est à flux tendu, équivalent à deux jours de livraison, alors que le planning est plein sur plusieurs semaines.

"C'est une situation inédite, on a une demande de toute la France et on ne pourra pas répondre à toute la demande. On ne fait pas de la rétention de stock, on a quatre camions qui livrent chaque jour. On fait ce qu'on peut mais c'est assez compliqué en ce moment."

"C'est une situation inédite, on a une demande de toute la France"

Rémi Morizot, MG Granulés

Changer de comportement de consommation

Cet été, l'entreprise a multiplié ses ventes par trois. Les ménages ont anticipé leurs achats et surstocké. Pour éviter la pénurie, il faut donc changer de comportement. "Comme on l'a vu avec les produits alimentaires, la tendance naturelle des Français à stocker fait que l'on engendre des pénuries artificielles", explique le président de l'UFC Que Choisir de l'Yonne, Gérard Roux.

Des consommateurs inquiets

Le prix du sac de granulés a presque doublé par rapport à l'hiver dernier, pour atteindre les 14 euros. Et la difficulté à s'approvisionner inquiète les familles comme chez Roseline Bacaer: "il y a déjà une pénurie de pellets, on n'en trouve pas. Si je me mets au gaz de ville, je vais avoir une facture exorbitante au mois de mai. Donc là, quel est le choix aujourd'hui ? Je n'en ai pas."

L'entreprise de granulés de bois reçoit des demandes d'Allemagne, Belgique, Suisse ou Italie. Mais elle a décidé de ne livrer que ses clients habituels locaux et de rationner ses ventes.