Football : Les supporters auxerrois ne pourront pas se déplacer à Metz ce week-end

Les supporters de l'AJ Auxerre / © Archives France 3 Bourgogne
Les supporters de l'AJ Auxerre / © Archives France 3 Bourgogne

Selon un arrêté du ministre de l'intérieur, publié jeudi 19 novembre au Journal Officiel, les supporters auxerrois ne pourront pas se rendre à Metz le 21 novembre pour encourager leur équipe. Un arrêté qui fait suite aux attentats de Paris le 13 novembre.

Par Sébastien Kerroux avec AFP

Le 21 novembre, les supporters auxerrois ne pourront pas se rendre à Metz, dans le cadre de la 15ème journée de Ligue 2. Trois autres rencontres de Ligue 2 sont concernées par l'arrêté du ministre de l'intérieur, dont la rencontre Dijon-Clermont, qui se fera donc sans supporters clermontois. Le ministère explique sa décision par l'impossibilité d'affecter des forces de l'ordre à la sécurité de ces rencontres: "les attentats du 13 novembre dernier témoignent du niveau particulièrement élevé de la menace terroriste (...) dans ce contexte, les forces de l'ordre sont particulièrement mobilisées pour faire face à celle-ci sur l'ensemble du territoire national" et "ne sauraient être détournées de cette mission prioritaire pour répondre à des débordements liés au comportement de supporters dans le cadre de rencontres sportives".

Neuf matchs de la 14ème journée de Ligue 1 concernés - 4 matchs en Ligue 2


Les matchs de Ligue 1 concernés par l'arrêté sont les suivants : 

Nice-Lyon
Lorient-Paris SG
Troyes-Lille
Montpellier-Reims
Guingamp-Toulouse
Bastia-Ajaccio
Caen-Angers,
Rennes-Bordeaux
Saint-Etienne-Marseille

Les 4 rencontres de la 15ème journée de Ligue 2 concernées par l'arrêté

Créteil-Nancy
Tours-Evian TG
Dijon-Clermont
Metz-Auxerre


Vendredi 13 novembre, plusieurs quartiers de Paris et le stade de France à Saint-Denis, où se déroulait le match amical France-Allemagne (2-0), ont été le théâtre des plus sanglantes attaques terroristes perpétrées en France (au moins 129 morts). Dans la foulée, l'Etat avait suspendu toutes les compétitions sportives prévues le week-end du 14-15 novembre en Ile-de-France, une mesure étendue à l'ensemble du territoire par certaines fédérations et organisateurs.

Renforcement des contrôles à l'entrée des stades


Mardi, le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard avait annoncé le maintien des matchs de football de la 14e journée de Ligue 1 et de la 15ème journée de Ligue 2 programmés du 20 au 22 novembre. Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Frédéric Thiriez avait ensuite expliqué que des mesures particulièrement drastiques seraient prises à l'occasion de ces matchs.

Parmi ces mesures, "un fort renforcement des palpations et fouilles des sacs à l'entrée des stades" sera mis en place, de même qu'il sera demandé aux clubs hôtes "de s'assurer que les consignes se situent à l'extérieur du stade". Il sera également "rigoureusement interdit d'être porteur de pétard ou autre bombe agricole dans le stade ou aux abords". Enfin, il sera demandé de "jouer et chanter la Marseillaise avant chaque match" de Ligue 1 et Ligue 2. Frédéric Thiriez a indiqué qu'il assisterait au premier match de la 15e journée, vendredi à Nice (20h30) où l'OGCN recevra Lyon.

Sur le même sujet

Les + Lus