Sens : lancement des travaux de restauration de la façade sud de la cathédrale Saint-Étienne

Publié le
Écrit par Baziz Djaouti avec Claire Lebret
Lancement des travaux de restauration de la façade sud de la cathédrale Saint-Étienne de Sens.
Lancement des travaux de restauration de la façade sud de la cathédrale Saint-Étienne de Sens. © Olivier Journiat, France Télévisions

Depuis la fin du mois d'octobre, un échafaudage est opérationnel pour la réalisation des travaux de restauration de la Cathédrale Saint-Étienne de Sens. L'État a alloué, pour rénover les deux faces de la tour Sud, une enveloppe de 2,6 millions d'euros.

Les travaux de restauration de la cathédrale de Sens devraient durer environ un an. D’un coût de 2,6 millions d’euros, financé par l’État dans le cadre du plan cathédrales, ils vont permettre d'assurer l'étanchéité de la tour, de remplacer ou reprendre les pierres endommagées, et de nettoyer l'ensemble.

  • "On intervient juste à temps"

L'échafaudage, qui se dresse sur plus de 60 mètres de hauteur, donne la mesure du chantier. La tour sud de la Cathédrale de Sens va être restaurée et l'une de ses faces nettoyées. Ces travaux devenaient cruciaux. " Nous sommes dans des parties hautes où des pierres tombaient et donc on a vraiment des parties qui sont en train de disparaître donc on intervient juste à temps pour que justement l’intégrité de l’édifice puisse être maintenue. C’est donc pour nous quelque chose de remarquable”, détaille Frédéric Didier, architecte en chef des monument.

  • Ne pas dénaturer l'ouvrage

Des maçons aux tailleurs de pierre, plusieurs corps de métiers vont intervenir sur ce monument, l'une des plus anciennes cathédrales gothiques de France.

La difficulté du chantier, ne pas dénaturer l'ouvrage d'origine. "Il y a beaucoup de moulures de sculptures, beaucoup de pierres à changer, un gros volume au départ. L’idée c’est de redonner la structure d'origine, les surfaces, et retrouver les moulures abîmées ", explique Pierre Cailleaux, chef d'équipe.

  • Un plan cathédrales de 80 millions d’euros

Après l'incendie des cathédrales de Notre-Dame de Paris en 2019 et de Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes en 2020, il a été décidé d'amplifier les travaux de restauration et de sécurisation des cathédrales en France. La mise en place, par l’État, d'un Plan cathédrales de 80 millions d'euros a pour objectif de renforcer et d'accélérer la restauration de ces monuments historiques majeurs appartenant à l'État.  

  • 2,6 M d'euros pour restaurer la cathédrale St-Etienne 

Le coût du chantier bourguignon s’élève à 2,6 millions d'euros. Dans le cadre d'un plan cathédrale, l'État a choisi de le financer entièrement. "Faire que ce fleuron de l’architecture gothique traverse de nouveaux siècles et c’est important évidemment de s’en occuper régulièrement. Et là, le plan de relance, il permet une accélération puisqu'il n’aurait sans doute pas été possible de consacrer 2,6 millions d’euros dès cette année ", précise Henri Prévost, Préfet de l'Yonne.

Ces opérations contribueront, par ailleurs, à la mise en valeur et à l'attractivité des territoires, ainsi qu'au soutien des acteurs de la filière économique du patrimoine. Près de 110 m3 de pierre vont être remplacées. Le chantier, monumental, devrait se terminer en 2023.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.