Vézelay : un nouveau chantier bénévole pour restaurer les remparts

A Vézelay, dans l'Yonne, des bénévoles se mettent au service du patrimoine de la commune et notamment de ses remparts chaque été depuis plusieurs années. Des vacances utiles et nécessaires pour restaurer un patrimoine fragilisé par le temps et les aléas climatiques.
Le chantier est reconduit chaque été.
Le chantier est reconduit chaque été. © Yoann Étienne / France Télévisions

Ils sont venus apporter leur pierre à l'édifice, ou plus précisément aux murs de la ville. Des bénévoles ont choisi de passer des vacances utiles pour réhabiliter une portion du rempart sud de Vézelay (Yonne), dégradé par l'action du gel, de la pluie et du lierre.

Le travail est colossal. "On a commencé par enlever les ronces qui ont poussé dans le mur. On a passé deux jours sur une zone déterminée à retirer les ronces et les pierres qui ont éclaté à cause du gel. Ça, c'était la première phase, détaille Ludovic Bertrand, bénévole sur le chantier. La phase que l'on fait maintenant, c'est de remettre des pierres pour réparer les trous qui se sont formés. Et on refait un lit de pierre pour que le mur soit de nouveau linéaire."

Il y a beaucoup de travail. Le mur est en très mauvais état.

Ce chantier participatif de rénovation a été lancé il y a six ans par l'association Vie et Patrimoine. Il se répète chaque été. Marie-France Kannapell est la présidente de l'association. Cette native de Vézelay se bat depuis 2013 pour sensibiliser à la restauration de ce patrimoine en danger.

"Le danger va nous guetter et on va être obligé d'empêcher que les gens s'approchent du bord du mur, comme c'est arrivé dans le bas du chemin de ronde sud. On a été obligé de mettre des ficelles pour empêcher que les gens approchent des murs, sous peine de recevoir de temps en temps des morceaux de pierre, voire des pans de mur", précise-t-elle.

Une partie des remparts est endommagée de manière importante.
Une partie des remparts est endommagée de manière importante. © Claude Heudes / France Télévisions

"On ne peut jamais prévoir les écroulements. C'est très compliqué et très dangereux. Ce serait lamentable parce que Vézelay sans sa terrasse, sans ses murs, c'est une catastrophe", ajoute Marie-France Kannapell.

Près de deux kilomètres de remparts entourent la ville. Un patrimoine qui n'a pas été restauré depuis une décennie. La commune, qui en possède la moitié, peut compter sur des aides du département et de la région au titre des monuments historiques. Ce n'est pas le cas pour les propriétaires privés.

"Un coût insurmontable"

Les travaux coûtent chers, tardent à se faire. Pendant ce temps, les remparts continuent de se dégrader. "Pour les propriétaires privés, c'est un coût insurmontable. À tel point que la commune se porte acquéreur d'un certain nombre de remparts privés", indique le maire sans étiquette de Vézelay, Hubert Barbieux. "On a cette problématique constante de trouver des montages et des financements. Le risque est qu'avec les périodes de dégel notamment, des pans de rempart ne tombent. On a encore vécu ça l'hiver dernier."

Vézelay est le site le plus visité de Bourgogne Franche-Comté. La commune espère profiter de ce rayonnement touristique pour inscrire les travaux des remparts au prochain contrat État Région et obtenir de nouvelles subventions pour restaurer les portions des remparts les plus touchées.

Le chantier des remparts de Vézelay.
Le chantier des remparts de Vézelay. © Yoann Étienne / France Télévisions
Le chantier des remparts de Vézelay.
Le chantier des remparts de Vézelay. © Yoann Étienne / France Télévisions
Le chantier des remparts de Vézelay.
Le chantier des remparts de Vézelay. © Yoann Étienne / France Télévisions
Le chantier des remparts de Vézelay.
Le chantier des remparts de Vézelay. © Yoann Étienne / France Télévisions

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture