Yonne : des adolescents de Monéteau réalisent un court-métrage pour dénoncer les inégalités hommes - femmes

Ce 9 septembre, la ville de Monéteau publiait sur les réseaux sociaux un court-métrage dénonçant les inégalités entres les hommes et les femmes. Tous les acteurs du film de 8 minutes sont des adolescents de la commune touchée par un féminicide le 11 juin dernier.

Le 11 juin dernier, Angélique Clere était tuée par son ex-conjoint à Monéteau dans l’Yonne. Presque trois mois plus tard, Zone Ados, la structure qui accueille les adolescents de la commune publie un court-métrage qui met à mal les clichés sexistes et prône l’égalité hommes - femmes. Au total, 23 jeunes habitants de la ville ont participé à l’écriture du scenario et ont tourné dans le film de 8 minutes durant l'été.

"Elle est Lui" propose ainsi une réflexion sur les rapports hommes-femmes et met en scène trois morales élaborées à partir des réflexions des adolescents âgés de 11 à 18 ans. "On a volontairement mis les garçons d’un côté et les filles de l’autre pour qu’ils puissent lister des inégalités qu’ils croisent au quotidien et qu'ils connaissent. Ensuite, ils ont confronté leurs idées. Des choses étaient similaires et d’autres non. Les garçons n’avaient pas pensé à l’objectivation du corps de la femme", raconte Geoffrey Boulnois, coordinateur enfance-jeunesse de Zone Ados Monéteau et réalisateur.

Un but pédagogique

Si le court-métrage a pour but de sensibiliser ses spectateurs, il a également la volonté d’amener ses jeunes auteurs et acteurs à réfléchir sur la question des inégalités entre les hommes et les femmes. "Le féminicide du 11 juin nous a tous touché. On s’est dit qu’il fallait essayer de faire réagir les adolescents là-dessus. C’est une tranche d’âge qui a déjà un esprit critique et qui doit commencer à réfléchir", explique Geoffrey Boulnois. 

C’était notre objectif principal, faire de la sensibilisation, essayer de changer un peu les consciences. Ça les a fait réfléchir. On a vraiment été étonné. On ne pensait pas que ça allait être aussi dynamique.

Geoffrey Boulnois, coordinateur enfance-jeunesse de Zone Ados Monéteau

"Ils ont été très réceptifs. C’est une grosse satisfaction. Les adolescents ne sont pas toujours mis en valeur. Là, on a un groupe qui est très soudé et qui a été félicité par la ville de Monéteau", salue Pierrick Meriglier, animateur responsable des adolescents au sein de la structure communale.

Le 11 septembre dernier, "Elle est Lui" a en effet été projeté à l’espace culturel de la ville, Le Skenet'Eau devant une cinquantaine de personnes dont plusieurs élus. "L’idée, c’était que les adolescents puissent présenter le court-métrage et expliquer comment ils l’ont mis en scène", détaille le réalisateur.

Publié également sur les réseaux sociaux et présenté à la CAF (Caisse d’allocations familiales), le film de 8 minutes pourrait être diffusé dans des centres de loisir et des établissements scolaires. "On aimerait qu’il fasse office de support de sensibilisation et de débat dans les collèges et les classes de CM1 – CM2", confie Geoffrey Boulnois.

Après la réalisation d’un court-métrage, Zone Ados Monéteau compte proposer à ses inscrits de produire leur propre journal télévisé l’été prochain afin de les sensibiliser aux médias.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féminicide société femmes famille éducation