Yonne : qui sera le prochain président du département ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Muriel Bessard

A peine les bulletins étaient-ils comptés que la bataille pour le perchoir s’est engagée : 2 élus se sont positionnés pour prendre la présidence de l’Yonne : André Villiers, président sortant, et Jean-Baptiste Lemoyne, élu au 1er tour dans le canton de Gatinais-en-Bourgogne.

Jean-Baptiste Lemoyne ouvre le bal

C’est Jean-Baptiste Lemoyne, sénateur UMP, réélu dès le 1er tour dans la canton de Gatinais-en-Bourgogne, qui a ouvert les hostilités en déclarant sur l’antenne de France 3 Bourgogne vouloir briguer la présidence. Il est, dit-il, animé d’un esprit de « service » et d’une volonté de faire remonter l’Yonne en « bas de tableau », critique à peine voilée de la gestion d’André Villiers. Il se propose de constituer une équipe ave de l’expérience mais un regard neuf pour répondre aux attentes fortes des électeurs.
S’il est élu président, Jean-Baptiste Lemoyne, sénateur, sera toutefois sous le coup de la loi anti cumul votée par le parlement qui interdit d’exercer à la fois un mandat parlementaire et un mandat exécutif départemental. La loi devra s’appliquer en 2017.

La réplique d'André Villiers

André Villiers, le président UDI sortant du conseil général de l’Yonne, a répliqué assez vite à la candidature de Jean-Baptiste Lemoyne. Invité de France 3 Bourgogne lors de la soirée du 2nd tour des départementales, il a réaffirmé son désir d’être candidat à sa propre succession. Selon lui, « l’arithmétique » est de son côté. Il a également mis en avant le bilan de son équipe qu’il juge « satisfaisant » et son expérience.
Selon lui, Jean-Baptiste Lemoyne manque de l’expérience et de la connaissance du terrain nécessaires à l’exercice du mandat de président. André Villiers rappelle également que son adversaire au perchoir est susceptible d’avoir à choisir entre son mandat de sénateur et celui de conseiller départemental en 2017.

Guillaume Larrivé se pose en arbitre

L’autre homme fort de la droite dans l’Yonne, Guillaume Larrivé, député, est intervenu dans le débat. Pour lui, les deux candidats à la présidence doivent discuter pour trouver la « manière de s’organiser ». Mais il avoue tout de même souhaiter la réélection d’André Villiers. Un soutien qui pourrait ne pas être sans lien avec la lutte d’influence que se livrent Jean-Baptiste Lemoyne et Guillaume Larrivé pour dominer la droite icaunaise…

Le dernier acte du feuilleton vient de l'UMP

Lundi en fin de journée, le bureau de l'UMp a envoyé un communiqué de presse annonçant son soutien... à Jean-Baptiste Lemoyne : 

« le bureau départemental a apporté unanimement son soutien à la candidature de Jean-Baptiste Lemoyne, Sénateur, au poste de Président de la nouvelle assemblée, afin de bâtir une équipe expérimentée qui défendra utilement les intérêts de l’Yonne. »
Une décision qui ne remet pas en question les chances d'André Villiers puisque la droite dans le département de l'Yonne c'est 16 conseillers UMP mais également 5 élus UDI ainsi que 13 divers droite...


Le reportage de Nathalie Baffert, Christian Mirabeau et Cécile Frèrebeau avec : 

  • Jean-Baptiste Lemoyne, conseiller départemental UMP
  • André Villiers, conseiller départemental UDI
  • Guillaume Larrivé, député UMP
durée de la vidéo : 02min 00
Bataille pour le perchoir dans l'Yonne ©France 3 Bourgogne



L'intervention de Jean-Baptiste Lemoyne, en direct du France 3 Bourgogne lors de la soirée électorale du 2nd tour

durée de la vidéo: 05 min 47
Jean-Baptiste Lemoyne

 

L'intervention d'André Villiers, en direct du France 3 Bourgogne lors de la soirée électorale du 2nd tour


durée de la vidéo : 05min 12
André Villiers ©France 3 Bourgogne