Elections départementales dans l’Yonne : la droite est largement victorieuse, le FN fait une percée

Publié le Mis à jour le

La nouvelle assemblée départementale comptera 34 élus de droite, 5 élus de gauche, 1 du Modem et deux conseillers du FN. Ce sont les seuls élus frontistes de toute la Bourgogne.



Un département toujours plus ancré à droite

Les rangs de la droite vont s’étoffer un peu plus. Ils compteront désormais 34 élus, soit 7 conseillers départementaux supplémentaires. Les deux prétendants au poste de président du Département ont été réélus sans problème.

L’UMP Jean-Baptiste Lemoyne l’a été dès le soir du premier tour dans le canton de Gâtinais-en-Bourgogne. A notre micro, il a annoncé être officiellement candidat à la succession de l’UDI André Villiers. André Villiers, qui a gagné dans le canton de Joux-la-Ville avec 64,6% des voix, ne l’entend pas de cette oreille. Le troisième tour de ces élections départementales risque de se jouer sur fond de divisions intestines. C’est devenu une spécialité de la droite et du centre dans ce territoire

La gauche s’effondre

La gauche subit un revers électoral dans l’Yonne en perdant 10 conseillers. Elle ne parvient à gagner que dans trois cantons : Auxerre 4, Joigny et Vincelles. Résultat, siégeront dans ses rangs six élus : 2 PS, 3 Divers-Gauche et 1 Modem.

Le reportage de Théo Souman, Claude Heudes et Philippe Sabatier avec : 

  • Nicolas Soret, candidat PS élu
  • Armel Garnier, candidat FN battu
  • Françoise Roure, candidate PS élue

durée de la vidéo: 02 min 08
2nd tour : le canton de Joigny


La chute de la gauche est particulièrement flagrante à Auxerre où les proches de l’UMP Guillaume Larrivé ont taillé des croupières à leurs adversaires. Seul le tandem Monique Hardbolec et Pascal Henriat gagne dans le canton d’Auxerre 4, les autres sont perdus. Avallon fait également partie des revers électoraux enregistrés par la gauche.

A Joigny et à Vincelles, la gauche parvient à l’emporter grâce aux consignes de vote de l’UDI et de l’UMP 89 qui a appelé à faire barrage au Front national en élisant le binôme de candidats  « le mieux implanté ».

Le FN fait une percée même s’il espérait plus

C’est une première dans l’histoire de l’Yonne! Le Font national comptera deux conseillers dans la nouvelle assemblée départementale. Dans le canton de Villeneuve-sur-Yonne, Erika Roset et Claude Thion ont été élus avec 60 voix d’avance sur le binôme divers-gauche.

Mais le FN visait plus et espérait faire tomber son escarcelle le canton de Pont-sur-Yonne où un proche de Marine Le Pen, Julien Odoul, se présentait. Cela lui échappe en raison du désistement du binôme de gauche en faveur du tandem de la droite.

Le reportage lors du 2nd tour de Baziz Djaouti, Cédric Lepoittevin et Lucile Feuillebois avec : 

  • Grégory Dorte, candidat DVD élu
  • Julien Odoul, candidat FN battu
  • Françoise Martin, candidate PS battue
    durée de la vidéo: 01 min 41
    2nd tour : canton de Pont-sur-Yonne

    Les frontistes rêvaient également l’emporter à Thorigny-sur-Oreuse (41,56% au premier tour) et Charny (39,59% au premier tour). En vain.