Yonne : pour protéger la vigne contre le gel, faut-il un bon arrosage ou des bougies ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Alors que nous sommes à la fin du mois d’avril, le retour des gelées matinales a causé des dégâts dans les vignobles. Dans le Chablisien, des vignerons ont choisi la technique de l’arrosage pour protéger les bourgeons. D'autres optent pour l’allumage de bougies.

A Maligny, dans l’Yonne, il a fait jusqu’à - 4 degrés dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 avril 2016. Les gelées ont causé des dégâts dans de nombreux vignobles de Bourgogne.

 

Pourquoi choisir d'arroser ses vignes quand il gèle ?

Des vignerons arrosent les vignobles, pour que la température des bourgeons ne descende pas en dessous de 0 degré. Cette méthode, qui peut paraître paradoxale, est très efficace pour protéger les vignes, assure Jean-Paul Durup, viticulteur à Chablis.

"Lorsque l’eau change d’état et se transforme en glace, il y a un dégagement de calories. Un cocon de glace se forme autour du bourgeon et le maintient à 0 degré alors que la température peut descendre jusqu’à - 4 degrés la nuit", explique l'exploitant.



"Il faut arroser jusqu’à ce que la glace fonde. Ce n’est qu’une fois que la glace est fondue qu’il faut arrêter l’arrosage, car il faut que sans arrêt cette transformation d’eau en glace et ce dégagement de calories se fasse", précise Jean-Paul Durup.







A quoi sert l'allumage des bougies dans les vignes ?

D'autres professionnels, comme Jean-François Bordet (dont les vignes sont à Maligny), préfère utiliser la chaleur pour lutter contre le gel. "Le rôle des bougies est de réchauffer l’atmosphère afin de protéger les bourgeons qui contiennent la future récolte et donc les futurs raisins. On prend la décision d’allumer les bougies quand on franchit des températures négatives", dit-il.



Le Chablisien vient de connaître sa quatrième nuit de gel d'affilée. Cet épisode de froid devrait se prolonger jusqu'au week-end, prévoit Météo France.



durée de la vidéo: 02 min 12
Une vague de fraîcheur s’est abattue sur la Bourgogne depuis quelques jours et les nuits sont plutôt froides pour une fin avril. Les vignerons de la région surveillent de près leurs vignes. Face au risque de gel, ils mettent en place des moyens de protection. Certains optent pour l’allumage de bougies et d’autres pour l’arrosage des vignes. Intervenants : -Jean-François Bordet, viticulteur à Maligny -Jean-Paul Durup, viticulteur à Chablis


Reportage : Stéphane Robert et Lucie Denéchaud / Montage : Pascal Rondi / Intervenants :
  • Jean-François Bordet, viticulteur à Maligny
  • Jean-Paul Durup, viticulteur à Chablis


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité