Christophe Le Fur, le chef étoilé costarmoricain prend la route

Christophe Le Fur, devant son restaurant fermé depuis le 14 mars au soir, avec un nouveau projet en tête
Christophe Le Fur, devant son restaurant fermé depuis le 14 mars au soir, avec un nouveau projet en tête

Depuis le début du confinement, le chef étoilé de l’Auberge Grand-Maison de Mûr-de-Bretagne a beaucoup réfléchi à l’avenir... Pour rebondir, il a décidé d’innover, en partant avec toute son équipe, à la rencontre de ses clients, à bord d’un food truck. Départ le 10 juin.

Par Nathalie Rossignol


« Food de Chef » … Voilà le nom du nouveau projet de Christophe Le Fur. Le logo est déjà imaginé, le camion à louer déjà trouvé… et  aux environs du 10 juin, le projet sera réalité… 

Depuis le début du confinement, le chef étoilé du Centre Bretagne le reconnaît, il y a eu des moments compliqués, le stress de la réouverture aussi… Alors il a fallu chercher une idée pour réinventer la suite… « Je ne suis pas d’un tempérament à attendre. »


L'option "street food"


« J’ai vite fait le calcul, si on m’autorise à n’ouvrir que 50% de mes tables, 90 couverts au lieu de 180 par semaine, ça ne passe pas. »  Si nombreux de ses confrères ont mis en place de la vente à emporter, lui en a vite écarté l'idée, craignant qu'en milieu rural, cette proposition ne trouve pas vraiment son public. Finalement, c’est le concept de « street food » qui s’est imposé, assez naturellement. 

Christophe Le Fur en a en effet déjà l’expérience depuis de nombreuses années, grâce à sa participation au collectif « Rock’n toques ». Pendant les trois jours du festival Art Rock de Saint-Brieuc, chefs étoilés et restaurateurs sortent de leurs cuisines pour partager des recettes inédites à un prix modique. 16000 repas ont ainsi été vendus sur la dernière édition. 


Loudéac ou Pontivy?


Un succès qui a inspiré le chef costarmoricain. Trois midis par semaine, les mercredis, jeudis et vendredis, il va prendre la route, à la rencontre des clients, à bord de son camion-cuisine. La destination n’est pas encore totalement définie. Parmi les options, Pontivy ou Loudéac tiennent la corde.  
 
 

Sur place ou à emporter


A la carte, des salades, des burgers, des desserts maison et toute l’équipe de Grand Maison mobilisée. Erwan le second, Nicolas le sommelier, Jean-Sébastien le pâtissier, Laurent le maître d'hôtel et même Mireille à la caisse seront du voyage.

Sur place, il sera possible de récupérer des commandes passées en amont via internet ou même de déjeuner sur des mange-debout… Tout a été pensé, même des plantes et des claustras pour proposer un cadre agréable.

« Pour moi, c’est comme si j’ouvrai un autre restaurant. Ce sera de la clientèle de passage, de bureau. Nous ne proposerons pas la poularde en vessie aux truffes mais malgré tout, nous avons beaucoup travaillé les équilibres, la qualité des produits, tous locaux, les sauces, toutes maisons, les pains… » Budget moyen : 15 euros.
 
Le projet de food-truck du chef étoilé costarmoricain Christophe Le Fur / © Christophe Le Fur
Le projet de food-truck du chef étoilé costarmoricain Christophe Le Fur / © Christophe Le Fur

« Pour la reprise, ça va faire du bien, car pour l’équipe il y avait un stress, une perte de rythme… Là tout le monde est à fond. Ça va nous changer complètement, ce ne sera pas l’Auberge Grand Maison. » 

Que les adeptes de cette adresse renommée de Mûr-de-Bretagne se rassurent, le restaurant traditionnel étoilé devrait lui aussi rouvrir en juin, mais uniquement le week-end,du vendredi soir au dimanche midi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus