Incendie dans les Monts d'Arrée. Les opérations se concentrent sur le secteur sud

Publié le Mis à jour le

Un incendie n'est toujours pas maîtrisé ce samedi 23 juillet au sud du lac de Brennilis dans les Monts d'Arrée. Un avion Dash est arrivé en renfort dans la matinée pour lâcher du retardant. Une centaine de pompiers sont toujours en intervention, avec un PC qui a été installé, pour mieux surveiller la zone, sur le Mont Saint-Michel de Bresparts.

Ce samedi 23 juillet, un feu est encore en cours au sud-ouest du réservoir Saint-Michel (le lac de Brennilis) dans une tourbière sur la commune de Brasparts dans les Monts d'Arrée. Un avion Dash de la sécurité civile est arrivé en fin de matinée. Il a effectué des largages de retardant au-dessus d'une zone inaccessible par voie terrestre.

"Un premier largage a permis de fixer une partie du feu du secteur sud sur la commune de Brasparts. Des largages complémentaires sont programmés dans l'après-midi", précise la préfecture du Finistère dans son communiqué de 15h.


L'incendie que l'on pensait maîtrisé a repris en fin d'après-midi autour du lac de Brennilis ce vendredi 22 juillet à quatre endroits différents dans les environs de l'ancienne centrale nucléaire de Brennilis en cours de démantèlement. Trois feux ont été maîtrisés dans la nuit au nord du réservoir Saint-Michel. Reste donc cet incendie à un kilomètre environ du site EDF.

Dans un communiqué, le CAN (Collectif anti-nucléaire Ouest) déclare que " le combustible (matière fissile) a été retiré peu après l'arrêt de la centrale en 1985, des matières hautement radioactives sont toujours présentes dans l'enceinte réacteur avec la cuve ainsi que des fûts de déchets et des contaminations radioactives dans les sols."

Le vent a favorisé la reprise du feu

"Les conditions météorologiques défavorables, en particulier du vent, sont à l'origine de ces nouveaux incendies", avait indiqué vendredi soir la préfecture.


Près de 230 pompiers et 50 engins de lutte contre les incendies sont présents à Brennilis et Brasparts dans le centre du Finistère. Leur PC est installé en haut du Mont Saint-Michel de Brasparts, près de la chapelle.

Une cinquantaine d'hectares supplémentaire incendiée

La surface brûlée supplémentaire est de 40 hectares sur Brasparts et de 6 hectares sur Brennilis. Les Canadairs étant utilisés pour lutter contre les incendies en cours dans le Sud-Ouest, aucun n'est disponible pour les feux des Monts d'Arrée.


Sur le plan de la circulation routière, plusieurs routes restent fermées : la  RD785 de la RD764 au Nord à la RD30 au Sud et la RD11 entre la RD764 et la RD785.

1 725 hectares déjà brûlés 

Ce lundi 18 juillet, un premier incendie s'était déclaré vers 14h45 dans ce secteur. Aidé par le vent et les fortes chaleurs exceptionnelles, le feu s’était propagé rapidement.

Le lendemain, la préfecture du Finistère avait informé que 1 725 hectares avaient brûlé autour de la chapelle Mont-Saint-Michel de Brasparts.

Le parquet de Quimper a ouvert mercredi 20 juillet deux enquêtes sur ces incendies, dont l'une pour "crime de destruction volontaire par incendie".