• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les Vieilles Charrues 2019 sur le thème des Carnavals

L'équipe des Vieilles Charrues lors de la conférence d'ouverture pour l'édition 2019 / © Krystel Veillard - France 3 Bretagne
L'équipe des Vieilles Charrues lors de la conférence d'ouverture pour l'édition 2019 / © Krystel Veillard - France 3 Bretagne

Le festival des Vieilles Charrues, 28e édition s'est ouverte sur le thème des Carnavals. Une couleur pour donner son identité visuelle à ce nouveau cru. C'est "la 1ère fois que le site est aussi joli", affirme ainsi Jérôme Tréhorel, le directeur de l'événement.

Par Krystell Veillard


Ils sont tous là, pour la conférence de presse d'ouverture du festival. Jean-Luc Martin, Jérôme Tréhorel, Jeanne-Hélène Rucet, et Jean-Jacques Toux, président, directeur et programmateurs. Une présentation de cette nouvelle édition, qui s'ouvre sous le signe des carnavals, avec "l'idée de créer un monde imaginaire pour embarquer les festivalier dans la bulle charrues" commente encore le directeur. "Une mise en couleur, une mise en lumière pour surprendre et chouchouter nos chers festivaliers", précise t-il encore.

"La première chose c'est de faire rêver le gens" déclare pour sa part Jean-Luc Martin, le président de l'association. "Notre leitmotiv c'est de faire venir les artistes en Bretagne et de fédérer des gens très différents, autant des jeunes, de 15-16 ans que des 70-80 ans et bizarrement sur quatre jours tout le monde s'entend. La magie c'est le mélange, la couleur, la déco, les bénévoles." 
 
Le reportage de Claire Louet et Stéphane Soviller/France 3 Bretagne


Il faut dire que pas moins de 7150 bénévoles travaillent au quotidien pour le festival, sur les scènes, pour l'accueil, la sécurité, la restauration du public, des professionnels ou des artistes. Une grosse entreprise et une machine bien huilée.
 
Les bénévoles prêts à prendre leur service à l'ouverture des portes / © Carole Collinet - France 3 Bretagne
Les bénévoles prêts à prendre leur service à l'ouverture des portes / © Carole Collinet - France 3 Bretagne


Des valeurs associatives et éco-responsables


Un rendez-vous devant la presse réunie, pour réaffirmer aussi fortement les valeurs du festivals, construit sur un modèle 100% associatif, sans subvention. Un festival attaché depuis de longues années déjà, au développement durable, pour la gestion de l'énergie, le tri des déchets, la chasse aux gaspillages, l'accessibilité du site, la valorisation des productions locales et bios.

Et puis la nouveauté cette année, c'est la création d'un stand dit "parole" d'expression autour du respect de la femme, pour la prévention des agressions sexuelles. Une forme de sensibilisation, pour responsabiliser les festivaliers et que tout se passe au mieux, pour tout le monde.
 

Une programmation pour un tiers féminine


Côté programmation, les femmes ne sont pas oubliées non plus. Jeanne-Hélène Rucet tient à évoquer Suzane, "une vraie boule d'énergie sur scène", qui sera à Grall demain. D'ailleurs avec cette édition c'est un coup de projecteur sur les artistes féminines, elles représentent un tiers de la programmation et dans tous les styles musicaux, précise la co-programmatrice.

De Christine & The Queen, à Jane Birkin en passant par Jeanne Added, Alice Merton, Chloé ou encore  le phénomène Aya Nakamura. Une programmation quoiqu'il en soit toujours très éclectique, afin de balayer toutes les tendances musicales du moment. Et comme chaque année, il y en aura pour tout le monde !
 
Suzane, 18h20 vendredi sur la scène Grall / © Pierre Florent
Suzane, 18h20 vendredi sur la scène Grall / © Pierre Florent
 

Les chouchous du Label Charrues


Et puis il y a les supers chouchous des programmateurs, les locaux de l'étape, à l'affiche du Label Charrues. Les bretons Di#se, et Atoem. Di#se est un Quimpérois de 17 ans, qui fait du hip hop "avec une classe incroyable" commente Jean-Jacques Toux, "on mise notre chemise sur ce projet-là".

Atoem, c'est un duo d'électro rennais hyper doué, déjà vu aux Transmusicales, fusion détonante entre électro et instrumental. De jeunes artistes accompagnés sur une année, avec résidence, coaching, tournée. Le premier sera sur la scène Grall à 16h55 vendredi, les seconds à 1h25 samedi au même endroit. Des artistes qui symbolisent l'avenir, définitivement !
 
Le rappeur de Quimper Di#se / © Vittorio Bettini
Le rappeur de Quimper Di#se / © Vittorio Bettini

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Interview François Floret

Les + Lus