Législatives 2024 en Bretagne. Désistements, duels, triangulaires, quels sont les candidats du second tour dans les 27 circonscriptions

Alors que les consignes nationales sont chaque instant plus claires, "pas une voix au Rassemblement national", dans les circonscriptions, la chose est parfois difficile à mettre en œuvre. Si des candidats se sont désistés dès dimanche soir, d’autres ont fait durer le suspense et d’autres encore ont annoncé leur volonté de se maintenir coûte que coûte. Il y aura finalement 10 triangulaires en Bretagne.

Les jeux sont désormais plus clairs. Alors qu'au soir du 1er tour, 25 triangulaires étaient potentiellement envisageables sur les 27 circonscriptions bretonnes, il y en aura finalement 10. On dénombre en effet ce soir 12 désistements de candidats du Nouveau Front Populaire et 3 désistements de candidats de la Majorité présidentielle.

Retrouvez les candidats en lice dans votre circonscription grâce à nos infographies :


Un front républicain en Ille-et-Vilaine

En Ille-et-Vilaine, dans la circonscription de Vitré, Gilles Renault, candidat du Nouveau Front populaire s’est désisté au profit de la députée sortante Christine Le Nabour qui avait rassemblé 42,42 % des suffrages. Elle sera opposée à la candidate du Rassemblement national Françoise Gilois (29,82 %). Gilles Renault était arrivé en troisième position avec 25,85 % des voix.

CARTE. Résultats définitifs 1er tour des législatives 2024 en Ille-et-Vilaine : découvrez les scores des candidats par circonscription (francetvinfo.fr)

À Fougères, la candidate du Nouveau Front Populaire Elsa Lafaye s’est, elle aussi, désistée. "Nous sommes battus mais pas abattus". Parce que nous sommes responsables, nous nous retirerons pour éviter la majorité absolue au RN. Elle avait recueilli 28,56 % des voix. Le député sortant Thierry Benoît (Horizons)  arrivé en tête avec 43,88 % des suffrages, affrontera Tangi Marion du Rassemblement national (25,52 %). 

Dans la circonscription de Redon où le Rassemblement national (32,10% des voix) est en tête, la candidate de la majorité présidentielle, Anne Patault a annoncé qu’elle se retirait :"Fidèle à mes convictions et à mes engagements constants, le RN n’aura jamais mon vote. Notre pays mérite mieux." Jacques François, le candidat du RN, a devancé de 136 voix la députée sortante, Nouveau Front Populaire, Mathilde Hignet. 

À Saint-Malo, Nicolas Guivarc’h (NFP) a annoncé son retrait. Jean-Luc Bourgeaux (DVD) qui a rassemblé 43% des voix sera seul face à Dylan Lemoine (RN) au second tour.

Trois désistements dans les Côtes-d'Armor

Dans les Côtes-d'Armor, à Dinan, Jérémy Dauphin s’est désisté dès dimanche soir. Le sortant Hervé Berville affrontera Antoine Kieffer. 

Le socialiste Antoine Ravard (NFP) s’est retiré dans la circonscription de Loudéac-Lamballe. "J’ai décidé de ne pas déposer ma candidature afin de battre le Rassemblement national. J’ai grandi ici, j’y vis, j’y travaille et j’y milite, jamais je n’accepterai que l’extrême droite nous représente à l’Assemblée nationale." Le fils du député sortant, Corentin le Fur, Les Républicains, est arrivé en tête du Premier tour avec 31,96 % des suffrages exprimés. Il livrera bataille face à Odile de Mellon (RN) 28,57 %. 
CARTE. Législatives 2024. Les résultats définitifs dans les Côtes d'Armor : découvrez les scores des candidats par commune et par circonscription (francetvinfo.fr)

À Guingamp, Cyril Jobic vient d’annoncer ce 2 juillet qu’il n’irait pas au second tour. Le candidat de la majorité présidentielle (30,56 %) était arrivé derrière le représentant du RN, Noël Lude (34,30 %) des voix et Murielle Lepvraud, la candidate du Nouveau Front populaire, députée sortante (31,03 %).

Le Nouveau Front Populaire du Morbihan joue le jeu

Dans le Morbihan, à Vannes, Anne Gallo (NFP) a retiré sa candidature au profit de la députée sortante Anne Le Hénanff (Horizons). "Les tractations continuent, mais le peuple réagira. J’ai rencontré des socialistes qui voteront pour moi", a aussitôt cinglé Joseph Martin. Le candidat du Rassemblement national avait réuni 25,3% des suffrages contre 42,1% à Anne Le Hénanff. 

CARTE. Résultats définitifs 1er tour législatives 2024 dans le Morbihan : Pontivy, Hennebont... le Rassemblement national en force (francetvinfo.fr)

À Auray-Quiberon, Jade Béniguel (NFP) laisse le député Modem sortant Jimmy Pahun (32,14%) affronter Florent de Kersauson (RN) à 30,03%. 

À Hennebont-Gourin, la candidate du Rassemblement national a obtenu 34,69% des suffrages devant le député sortant Jean-Michel Jacques. Jean-Michel Baudry (NFP) qui avait raflé 23,75 % se désiste.  

Les discussions ont été plus longues à Pontivy, mais Marie-Madeleine Lucas-Doré a finalement annoncé qu’elle ne maintenait pas sa candidature. "Fidèles aux valeurs antifascistes du Nouveau Front populaire, nous nous devons de contrer l’extrême droite. Pas une seule voix ne doit aller au Rassemblement national le 7 juillet !" Elle avait rassemblé 20,41% des suffrages quand la sortante Nicole Le Peih de la majorité présidentielle, avait obtenu 26,57 % et son adversaire du RN, Antoine Oliviero, avait basculé en tête sur la circonscription avec 35,85 %. 

Des désistements dans le Finistère

Dans le Finistère, à Brest-rural, l’Insoumis Pierre Smolarz (26,91 %) s’est retiré au profit de Didier Le Gac.(Ensemble) qui a viré en tête avec 39% des suffrages devant Martine Donval (RN, 27,74 %).

À Landivisiau-Landerneau, Gladys Grelaud, (NFP) arrivée seconde, a décidé de ne pas aller au second tour pour éviter tout risque de laisser le RN l’emporter. "Dans notre circonscription, j’appelle à voter Graziella Melchior. Ce bulletin de vote est le seul outil à notre disposition pour battre le Rassemblement national dimanche dans les urnes." La députée Ensemble sortante sera donc face à Renée Thomaïdis. 

À Carhaix, le candidat d’Ensemble, Erwan Crouan, arrivé troisième avec 22,21% des voix, se désiste. La députée sortante (NFP) Mélanie Thomin (41,92 %) avait largement devancé le RN, Patrick Le Fur à 32,12 %.

CARTE. Législatives 2024. Les résultats définitifs dans le Finistère : la majorité présidentielle résiste, le RN en embuscade (francetvinfo.fr)

Enfin, à Quimperlé-Concarneau, où des quadrangulaires étaient redoutées, Sébastien Miossec a finalement retiré sa candidature. Après Thomas Le Bon (NFP) qui a annoncé sa décision très tôt, le maire socialiste de Riec-sur-Belon (DVG) s’explique : "Comme partout en France, le front républicain doit fonctionner et nous devons faire le nécessaire pour éviter l’accession de tout député RN supplémentaire à l’Assemblée nationale." 

Dans la circonscription où le RN était en première position au soir du premier tour, avec 30,30% des voix pour Christian Pérez, ces désistements devraient aider le sortant Erwan Balanant (Ensemble !) à conserver son siège de député. 

Des points de blocage en Ille-et-Vilaine

Dans les trois premières circonscriptions (Rennes sud, Rennes nord et Montfort), où le Rassemblement national arrive en troisième position, les électeurs devront départager trois candidats. 

Malgré les appels au front républicain, Nicolas Boucher, candidat de la majorité présidentielle et président du Modem en Ille-et-Vilaine semble avoir décidé de se maintenir. Il avait réuni 31,88 % des suffrages quand l’Insoumise Marie Mesmeur en avait rassemblé 42,31 %. Ils seront opposés à Jeanne Rey du Boissieu, pour le Rassemblement national (17,65 %).

Même scénario dans la deuxième circonscription. Tristan Lahais, Nouveau Front populaire est en tête avec 40,31% des voix mais la sortante, Laurence Maillart-Méhaignerie (31,24% des voix) n’a pas retiré sa candidature. Bérénice Vanhaecke, du Rassemblement national, n’a attiré que 17,43 % des votants. Tristan Lahais est déjà reparti en campagne.


Dans la 3ᵉ circonscription, c’est la candidate Horizons qui refuse de se retirer. "Nous avons une carte à jouer, face aux deux extrêmes" affirme la candidate au 29,71%, Charlotte Faillé. Une attitude qui inquiète la socialiste Claudia Rouaux, élue régionale, députée et candidate du Nouveau Front populaire malgré ses 36,77 % des suffrages car Virginie d’Orsanne, la candidate du Rassemblement national a rassemblé 28,12 % des suffrages.

Des triangulaires dans les Côtes-d'Armor

À Saint-Brieuc, le député sortant, Mickaël Cosson, a recueilli 32,96 % des voix et est arrivé en tête. Mais l’Insoumise, Marion Gorgiard (30,38 %) se maintient. Ils feront face à Françoise Billaud, du Rassemblement national (25,75 %). 

Idem à Lannion, où Eric Bothorel (37,86 % des suffrages), devance Marielle Lemaitre, la candidate du Nouveau Front populaire (30,60 %) qui participera au second tour. Il y aura donc là aussi une triangulaire qui pourrait servir les intérêts du RN. Jean-Yves Le Boulanger a obtenu 29,30 % des voix. 

Un seul match à trois dans le Morbihan

À Lorient, Damien Girard (NFP) est arrivé en tête avec 35,56 % des suffrages devant Lysiane Métayer (Ensemble !) à 34,60 %. Elle choisit de se maintenir. Il y aura donc trois bulletins sur les tables, avec celui d’Aurélie Le Goff, la candidate du RN à 27,90 %. 

Le casse-tête du Finistère

Le département est le champion des triangulaires. Quatre sont annoncées.

À Quimper, la sortante Annaïg Le Meur (Ensemble !), est arrivée en tête dans la première circonscription. Elle a obtenu 33 % des suffrages, devant Grégory Lebert (NFP) à 32,88 % et Christel Hénaff (RN), 23,67 %. Gregory Lebert ne se désiste pas.

À Brest-centre, le député sortant Jean-Charles Larsonneur (Divers centre) décide lui aussi de se maintenir alors qu’il est arrivé en troisième position (18,48% des voix) loin derrière l’Insoumis Pierre-Yves Cadalen, Nouveau Front populaire, avec 35,28%. Ils partent divisés face au candidat du Rassemblement national, Denis Kervella (22,58%)

À Morlaix, Sylvaine Vulpiani, la candidate du Nouveau Front populaire, a remporté 30, 92 % des suffrages devant la députée sortante du parti présidentiel, Sandrine Le Feur ( 30,63 %). Sur les réseaux sociaux, une publication "L’histoire vous regarde" s’est invitée sur son compte X. "Allez-vous vous désister pour faire barrage au RN ?" Dans la circonscription, Tony Bihouée, Rassemblement national a obtenu 25,86%.

A Douarnenez, Jugdeep Harvinder, du Nouveau front populaire arrive en tête avec 31,06 % des suffrages exprimés. Mais la députée sortante, Liliana Tanguy, majorité présidentielle, maintient, elle aussi, sa candidature pour le second tour. Annick Alanou pour le RN a rassemblé 26% des voix. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité