Réouverture de la pêche et du ramassage des coquillages dans la baie du Mont Saint-Michel

La préfecture d'Ille-et-Vilaine vient de lever l'interdiction de la pêche, de la récolte et de la commercialisation des huîtres et de l'ensemble des coquillages dans la baie du Mont-Saint-Michel. Des cas d'intoxications avaient été relevés, provenant d'huîtres issues de ce secteur.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La pêche, la commercialisation et la consommation des coquillages de la baie du Mont-Saint-Michel sont à nouveau autorisées, annonce ce lundi 22 janvier 2024, la préfecture d'Ille-et-Vilaine. Cette dernière avait déposé un arrêté, le 10 janvier, pour interdire temporairement les récoltes et la vente des huîtres issues de ce secteur en raison de cas de "toxi-infections alimentaires collectives". Les symptômes associés sont ceux de la gastro-entérite aiguë.

"Considérant qu'aucun événement contaminant n'est survenu depuis la dernière récolte des coquillages réputés dangereux, et considérant qu’un délai de 28 jours après la contamination du milieu par norovirus est jugé suffisant pour qu’une zone de production contaminée retrouve une qualité sanitaire satisfaisante, l’arrêté du 10 janvier 2024 est abrogé" indique la préfecture dans un communiqué qui précise que la pêche professionnelle et de loisir peut reprendre.

La zone concernée par l’interdiction des huîtres et des coquillages se situe entre Vildé-la-Marine et Le Vivier-sur-Mer. Entre ces deux communes, on retrouve celle d'Hirel, en Ille-et-Vilaine. D'après les premières investigations, un seul ostréiculteur, basé à Cancale (Ille-et-Vilaine) serait concerné par ces intoxications.

Trois plaintes contre X déposées

Depuis le mois de décembre, la commercialisation des huîtres et d'autres coquillages a été suspendue temporairement dans plusieurs secteurs du littoral en Manche et en Atlantique, pour des raisons sanitaires similaires à cette dernière interdiction en Ille-et-Vilaine. Ces mesures de suspension ont été levées la semaine dernière dans le Calvados et les Landes, notamment.

LIRE : Huîtres interdites à la consommation. "C'est la panique générale" selon le président de la fédération nationale de la conchyliculture

La plupart de ces suspensions sont intervenues avant les fêtes de fin d'année, une période qui constitue un des temps forts des ventes pour les producteurs. Le Comité régional de la conchyliculture (CRC) des Pays de la Loire a déposé trois plaintes contre X au début du mois janvier, après des interdictions similaires de commercialisation d'huîtres en Vendée et en Loire-Atlantique.

De manière générale, les producteurs soulignent que la qualité sanitaire de leurs huîtres n'est pas en cause et qu'ils sont victimes de réseaux d'assainissement sous-dimensionnés, qui ont débordé à la suite de fortes intempéries.

(Avec AFP)