Les sportifs bretons sélectionnés aux JO de Rio

Publié le Mis à jour le
Écrit par S.Salliou

396 athlètes français sont qualifiés aux Jeux olympiques de Rio du 5 au 21 août. Parmi ces sportifs de haut niveau, certains sont originaires de Bretagne, d’autres pratiquent leur discipline dans la région. Tour d’horizon.

On commence par le canoë-kayak, car c'est le sport qui comptera le plus de compétiteurs bretons à Rio. Ils seront 4, deux filles, deux garçons au Brésil : Sarah Troël (course en ligne), Léa Jamelot V, Sébastien Combot (slalom) et Arnaud Hybois (course en ligne). 



Sébastien Combot a obtenu son ticket pour les Jeux de Rio 2016 après une lutte acharnée avec son grand rival, Boris Neveu, aux derniers championnats de France de Pau en avril. Le champion du monde 2007 et vice-champion du monde en 2014 est licencié à Lannion. Agé de 29 ans, il n’est désormais tourné que vers un seul objectif : l’or olympique. Il est arrivé à Rio le 25 juillet et prend ses marques au Brésil. Rendez-vous pour le slalom, le 7 août.



Arnaud Hybois a débuté le canoë-kayak au Club nautique de Baud (Morbihan), à l'âge de 8 ans. Champion du monde et champion d'Europe en 2007 en descente, il change alors de discipline et passe à la course en ligne, dans l'optique d'aller aux Jeux olympiques en 2008. Cette année-là, il s'arrêtera en demi-finale. Depuis dix ans donc qu'il a débuté la course en ligne, il est l’une des références du kayak français. À son palmarès : trois titres de champion du monde, et un titre de champion d’Europe. 

Rendez-vous le 17 août à Rio.



Sarah Troël de Saint-Grégoire et Léa Jamelot de Quimper seront sur le même bateau. Elles sont sélectionnées pour un 500 m de course en ligne en kayak quatre places, catégorie seniors dames. Elles viseront le "Top 5" dans leur catégorie. Leur bateau entrera en lice le 19 août. Sarah Troël est toujours licenciée à St Grégoire, près de Rennes, elle s'entraîne à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (Insep)  à Vaires-sur-Marne en Seine-et-Marne.



Léa Jamelot pratique le canoë-kayak à haut-niveau à Quimper. Elle étudie à Rennes. Son point fort, c'est le côté compétitif. "On ne lâche rien, on est bien dans la course, dans la compétition", sourit son entraîneuse Claudine Leroux. Un autre Quimpérois participera aux JO sous les couleurs du Sénégal, Jean-Pierre Bourhis. Né d'une mère sénégalaise et d'un père breton, le champion de canoë-kayak, a été naturalisé sénégalais en 2015. Entrée en lice le 19 août à Rio.



Si la Bretagne est une grande pourvoyeuse de céistes (pratiquants du canoë-kayak) aux jeux olympiques, elle n'a remporté qu'une médaille. C'était en 1992 à Barcelone grâce à Olivier Boivin.



Cyclisme

La Bretagne est aussi une terre fertile en champions cyclistes, mais elle n'a remporté que trois médailles olympiques depuis la création des JO. Une médaille d'argent en BMX et deux en or : l'une en VTT, l'autre sur piste. Cette année, trois bretons défendront leur couleur à Rio: Warren Barguil et Audrey Cordon sur route et Virginie Cueff sur piste.  



Warren Barguil (Giant-Alpecin) a commencé le cyclisme par le bicross à l'âge de 7 ans. Après six années dans cette discipline, il est passé au cyclisme sur route et a rejoint le club de l'AC Lanester 56. Il a couru son premier Tour de France en juillet 2015, à 23 ans et son deuxième, cette année. C'est un grimpeur. Course programmée le 6 août à Rio.



Originaire de Gouesnou dans le Finistère, Virgine Cueff était revenue bredouille des jeux olympiques de Londres en 2012. Aujourd'hui, elle représente un grand espoir de médaille. Etudiante en kinésithérapie, elle s'entraîne au vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines (78) comme tous les membres de l'équipe de France de cyclisme sur piste. Elle disputera trois épreuves sur piste à Rio : vitesse individuelle, vitesse par équipe et keirin. Première épreuve à Rio le 12 août.



Audrey Cordon, elle sera la seule représentante tricolore sur le contre-la-montre et la course en ligne. La Costarmoricaine, déjà présente aux Jeux de Londres en 2012, est particulièrement motivée. Son palmarès comprend plusieurs titres de championne de France de cyclisme sur route et sur piste. Une médaille serait la bienvenue pour compléter le palmarès de l’athlète de 26 ans. Première course à Rio le 7 août.



Coup dur pour Julie Bresset en revanche. La championne olympique 2012 de VTT, qui a abandonné lors de la dernière compétition de Coupe du monde, ne sera que remplaçante à Rio.



Voile

En voile, trois Bretons y participeront aux JO : Pierre Le Coq (planche à voile), Marie Riou (dériveur) en Nacra17 et Camille Lecointre (dériveur) en 470. Trois chances de médaille.



"Ses grosses capacités à lui, c'est d'aller vite dans le vent médium, au près et en vente arrière. Quand il est en forme, il n'y a pas grand monde qui va aussi vite que lui" témoigne Stéphane Jaouen, l'entraîneur de Pierre Le Coq. Il est monté pour la première fois sur une planche à voile à neuf ans au centre municipal de voile de Saint-Brieuc. Il a été sacré champion du monde en planche à voile l'an dernier. Rendez-vous à Rio le 8 août.



La Brestoise Marie Riou fait partie des grandes favorites en voile. Quadruple champion du monde en titre, le duo qu'elle forme avec Billy Besson (Nacra 17) aspire à l’or... encore une fois. Marie Riou a décroché sa première sélection pour les Jeux olympiques de Londres en 2012. En mars dernier, elle est devenue ambassadrice de la métropole brestoise. Rendez-vous pour le duo, le 10 août à Rio.



Camille Lecointre est née à Harfleur, en Normandie. Elle habite à Brest et est licenciée à la SRB (la Société des Régates de Brest). Elle fait partie de ces sportifs de haut niveau membres de la Marine Nationale. Son histoire avec les Jeux commence en 2008, où elle était remplaçante. A Londres, elle finit 4ème avec Mathilde Géron. Cette année, elle formera un duo avec Hélène Defrance. Elles ont remporté cet hiver les championnats du monde de 470 féminin. Rendez vous pour les deux jeunes femmes, le 10 août pour les Jeux de Rio.



Escrime

Cécilia Berder est originaire de Morlaix (Finistère), elle a commencé l’escrime à Quimper. Aujourd'hui, elle fait partie de l’équipe de France et est vice-championne du monde en 2015. Ell est aujourd'hui licenciée à Orléans et tient une chronique hebdomadaire sur France Info. Elle a rendez-vous le 8 août pour la compétition à Rio.



Rugby

Jade Le Pesq internationale à XV et à 7 est licenciée au Stade Rennais Rugby depuis 2007. Originaire de Seine-Maritime, la demi de mêlée-demi d’ouverture participe pour la première fois à des Jeux Olympiques. Premier match le 6 août.



Tennis de table

Xue Li est licenciée à Quimper. Chez les féminines, Li Xue sera la seule représentante française en lice. Cette Chinoise naturalisée française en 2008 cherchera à faire mieux que son 16e de finale, à Londres, en 2012. Rendez vous le 7 août à Rio. Par ailleurs, chez les hommes, cinq joueurs portent le maillot de la Garde du Voeu d'Hennebont (Pro A) les Taïwanais Chih-Yuan Chuang et Chien An Chen, le Japonais Koki Niwa, le Britannique Liam Pitchford et l'Ukrainien naturalisé tchèque Dmitrij Prokopcov.



Football

Camille Abily fait partie des sélectionnées chez les Bleues pour les JO de Rio. Née à Rennes (Ille-et-Vilaine), elle joue maintenant à l’Olympique Lyonnais. C’est sa deuxième sélection à des JO. Griedge M’Bock Bathy, elle est originaire de Brest (Finistère), la Bretonne évolue elle aussi à l’Olympique Lyonnais, après être passée par l’En Avant de Guingamp. Sacrée meilleure joueuse de la Coupe du monde des moins de 17 ans en 2011, Griedge M’Bock Bathy est un des meilleurs espoirs de D1 féminine. "On veut faire mieux que précédemment, donc la médaille ce sera le minimum", prévient dans une interview à Ouest-France, Eugénie Le Sommer, autre bretonne qualifiée à Rio. Elle a encore en travers de la gorge la quatrième place des Jeux de Londres. "Ça m'a laissé un goût d'inachevé, de déception au niveau sportif avec cette défaite cruelle face au Canada." Elles se sont illustrées ce 4 août en battant le Colombiennes. Prochain match contre les Américaines, le 6 août.



Clarisse Le Bihan joueuse de Football du club d'En avant Guingamp est remplaçante.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité