Train de marchandises bloqué : quatre manifestants de la région interpellés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Colette Aubert

Mardi 21 juin, la gendarmerie de Pontivy a interpellé quatre des manifestants impliqués dans l’affaire d’un train de marchandises bloqué entre Saint-Gerand et Noyal-Pontivy. En mars dernier, ils avaient fait se déverser des tonnes de blé sur les voies.

Entrave à la mise en marche d’un train, jet ou dépôt d’objet dans une partie de la voie ferrée ou encore dégradation du bien d’autrui. Voici les principaux chefs d’accusations qui pèsent sur deux hommes d’une vingtaine d’année, et de deux femmes trentenaires arrêtés hier.  

D’abord placés en garde à vue, ils ont été interpellés par la gendarmerie de Pontivy. Tous les quatre originaires de la région et sans antécédents particuliers, ils avaient notamment participé le 19 mars dernier, avec d’autres manifestants, au blocage dans le Morbihan d’un train transportant des céréales à destination d’une usine agro-alimentaire (Saint-Jacques Aliments).  

Protestant contre l’agriculture industrielle, ils avaient stoppé la circulation à l’aide d’un muret de parpaings, et avaient tenté de monter à bord de la locomotive. Ils avaient également fait se déverser une partie de la cargaison sur les voies. Au total, 1390 tonnes de blé avaient été déchargées, un préjudice de près de deux millions d’euros. Plusieurs plaintes avaient été déposées. 

L’enquête avait été confiée à la brigade de recherches de gendarmerie de Pontivy par le Parquet de Lorient et avait donné lieu à l’ouverture d’une information judiciaire. A l’heure d’aujourd’hui, les investigations se poursuivent dans le cadre de l’information.