Orléans : Serge Grouard élu président de la métropole

Le maire LR d'Orléans endosse, depuis un vote des élus ce mardi 9 novembre, la fonction de président de la métropole, après plusieurs semaines d'imbroglio avec son prédécesseur, le maire PS de Saint-Jean-de-la-Ruelle Christophe Chaillou.

Fin du suspense, si l'on peut estimer qu'il y en avait un. Le maire LR d'Orléans Serge Grouard a été élu ce mardi 9 novembre à la présidence de la métropole, mettant de côté la promesse de non-cumul qu'il avait formulée pendant la campagne municipale en 2020.

Après une suspension de séance due à un refus de Serge Grouard, vexé, de se présenter face aux protestations de la gauche, les élus de la métropole l'ont finalement consacré comme le nouveau maire-président d'Orléans. 

Ce vote sans surprise met fin à un imbroglio politique engagé le 14 octobre dernier. Lors d'un vote, le président de la métropole d'alors, Christophe Chaillou, avait été mis en minorité, notamment par le concours contre lui de Serge Grouard. Faisant de facto voler en éclats une alliance de raison nouée au lendemain des municipales de 2020.

"Convergence de fond"

Car Christophe Chaillou est un socialiste élu avec les voix de la droite, et Serge Grouard est bien estampillé Les Républicains. L'alliance entre eux avait au départ pour but de contrer la droite orléanaise Macron-compatible, notamment incarnée par le maire d'Olivet Matthieu Schlesinger. 

Plus d'un an plus tard, le vent a tourné. "Il y a une convergence de fond qui se dessine entre Serge Grouard et nous", admettait ainsi Matthieu Schlesinger au lendemain de ce vote, "même s'il y a eu des divergences personnelles par le passé". 

L'impasse -une véritable crise politique- s'était à demi résolue avec la démission le 25 octobre de Christophe Chaillou. La droite orléanaise a désormais toutes les cartes en main pour imposer sa ligne à la droite. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique