Alsace : pourquoi le schlager, cette musique de variété allemande séduit toujours autant

Connaissez-vous le schlager ? Cette musique populaire allemande qui à côté des musiques actuelles, continue à séduire des deux côtés du Rhin. Un style indémodable parfois incarné par de jeunes Alsaciens. On vous explique pourquoi.

Robin Leon en concert à Ettendorf, son village natal.
Robin Leon en concert à Ettendorf, son village natal. © France Télévisions

Parfois moqué pour son côté "ringard", le schlager est toujours aussi vivace des deux côtés du Rhin. Peu connu en France en dehors des frontières alsacienne et lorraine, cette musique de variété allemande caractérisée par des des airs faciles à retenir, rythmés, aux paroles simples n'a jamais cessé d'être populaire outre-Rhin et connaît même un regain d'intérêt chez les jeunes générations. Alors pourquoi le schlager séduit-il toujours autant ? 

Pour les Alsaciens Tom Mathis (32 ans) et Robin Leon (24 ans), le schlager est l'assurance de pouvoir se faire connaître dans l'est de la France, mais surtout en Allemagne, en Autriche ou en Suisse. "En Allemagne, il y a beaucoup d'émission télé et radio qui tirent le schlager vers le haut. C'est un style qui est intergénérationnel là-bas. Il est autant écouté par les jeunes que par les plus âgés", explique Tom Mathis qui a fait le pari du schlager. Pari gagné grâce à son titre Chanson d'amour in Saint-Tropez avec lequel il a conquis un large public franco-allemand. Le chanteur a aussi candidaté pour la 65e édition de l'eurovision avec son titre Tu, la version française de son single allemand. 

Robin Leon s'est emparé de ce genre musical rétro avec son succès Mein Sommertraum (Mon rêve d'été, ndlr). Une chanson qui a fait un carton en 2016 qui raconte l'histoire d'un amour d'été. "Und dann küssen wir uns und ich wünsch' mir nur noch, es bleibt so für mich und dich" ("Et puis on s'embrasse, et je souhaite juste que ça reste comme ça pour toi et moi"). Robin Leon est un romantique et il le fait savoir à travers ses chansons. Son clip totalise près de 200.000 vues sur YouTube.

Les deux artistes ont bénéficié de la notoriété de l'émission allemande de télé-crochet Immer wieder Sonntags. Robin Leon a même gagné le concours en 2016.  Filmée à Europapark et diffusée sur la chaîne allemande ARD depuis 1995 chaque semaine pendant les mois d'été, l'émission est un classique de la télé allemande. Et les Français y brillent souvent, comme Pauline Schenkel, 19 ans, qui a remporté la finale de Immer wieder Sonntags le 30 août 2020 avec une chanson sur... Marseille.

 Le schlager, né au début du XXe siècle, semble immuable. Et pourtant. Les rythmiques ont évolué et la langue aussi. Tom Mathis a fait le pari de moderniser le schlager en chantant en français sur son album Coup de foudre à Paris. Il nous explique : "J'ai été surpris parce que la fanbase a bien augmenté. On retrouve des gens qui écoutent du schlager en Corse par exemple." L'équipe de Rund Um a rencontré Tom Mathis il y a quelques mois en plein enregistrement studio. Il y confiait sa joie de chanter du schlager et sa volonté de renouveler le genre. "J'aimerais toucher la jeune génération  avec une musique aux tonalités plus électro-pop et dance." 

Véritable phénomène en Allemagne, le schlager a sa propre cérémonie de trophées. Ce style musical unique est même remixé en club où les soirées schlager sont légion (ici, à Berlin). Il existe aussi le Schlager move, un festival réunissant des milliers de personnes à Hambourg.

Tom Mathis habite à 5 kilomètres de la frontière allemande. Il nage donc dans la culture franco-allemande depuis tout petit. "Moi j'aime beaucoup le schlager parce que c'est un style positif qui donne envie de chanter et de danser." Quant à Robin, il est né dans la culture du schlager : "Je suis né avec ce style de musique. Mes parents en écoutait et regarder des émissions où il y en avait. En les regardant, ça m'a tout de suite donné envie d'en faire et de rentrer dans ce monde festif avec des textes qui parlent toujours des bons côtés de la vie." Une musique entraînante, une belle ambiance et une forte proximité avec le public font que le schlager a encore de quoi séduire les fans d'aujourd'hui et ceux de demain.

Retrouvez Tom Mathis et Robin Leon dans l'émission Hervé Aeschbacher, Générations Stamm, diffusée sur France 3 Alsace le samedi à 10h10. Avec Roger Siffer, qui s'il ne chante pas de schlager, fait également rayonner la culture alsacienne et française outre-Rhin.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture