Violences urbaines après la mort de Nahel : près d'un an après avoir été incendiée, cette mairie de Strasbourg rouvre

La mairie de proximité des quartiers Neuhof et Meinau de Strasbourg a rouvert ses portes lundi 13 mai 2024. Elle avait été incendiée en juin dernier alors que la France était secouée par une vague d’émeutes suite à la mort du jeune Nahel.

Il aura fallu moins d’un an pour la voir remise d’aplomb. La mairie de quartier Neuhof-Meinau, à Strasbourg, a rouvert ses portes lundi 13 mai 2024. "C’est une excellente nouvelle. Parce qu’on a besoin d’un service de proximité, de rapidité", s’enthousiasme un habitant venu refaire faire sa carte d’identité ce mardi. "Normalement, j’avais un rendez-vous dans quatre jours à Cronenbourg, à l’autre bout de Strasbourg par rapport à mon domicile. Et là, je découvre que la mairie rouvre, miracle !"

Le soulagement, également, pour cette jeune femme venue récupérer un extrait d’acte de naissance. "Ça fait plaisir. C’est plus simple de venir ici que d’aller au Centre administratif. À l’époque, on s’est dit pourquoi viser ça ? ça a pénalisé tout le monde".

Il aura fallu plus de 10 mois de nettoyage et de travaux pour effacer les stigmates de cette nuit du 29 juin 2023 où plusieurs bâtiments publics de Strasbourg ont été pris pour cibles par des émeutiers. La France entière était alors plongée dans une vague de violences urbaines suscitées par la mort, deux jours plus tôt, de Nahel, visé par un tir de police à Nanterre.

Rouvrir cette mairie dans les délais, c’est dire on est là, on ne lâche rien

Henri Polési, adjoint en charge de l’accueil du public

La mairie annexe, qui accueille chaque année plus de 25.000 personnes, avait vu son rez-de-chaussée incendié. Rendue Inutilisable et inaccessible. Fenêtre brisée, mobilier couvert de suie. Fort heureusement, les documents administratifs et les titres d’identité avaient pu être sauvés à temps.

En novembre 2023, l’auteur des faits, identifié grâce à la vidéosurveillance, avait écopé de quatre ans de prison ferme.

"On n’est pas sur de la grande délinquance. On est plus sur de la bêtise ordinaire. Et rouvrir cette mairie dans les délais, c’est dire « on est là », « on ne lâche rien ». C’est un événement important pour dire que Strasbourg, c'est une ville entière, que tous les quartiers de la ville font partie de la ville et qu’on est heureux de pouvoir accueillir les habitants", avance Henri Polési, adjoint en charge de l’accueil du public.

Un espace d’accueil rénové et amélioré

Une réouverture d’utilité publique, pour "les prestations essentielles de la vie quotidienne", mais aussi symbolique, alors même que l’installation d’une antenne-relais, située à moins de 500 mètres du site, ne constituait qu’une phase transitoire.

"La fréquentation de cette antenne a été timide et les usagers nous demandaient quand leur mairie allait rouvrir. C’était une transition pour ne pas laisser ce quartier sans représentation de la mairie. On aurait dû ouvrir vers le mois de juillet, au final, on rouvre plus tôt, c’est une bonne nouvelle", affirme quant-à-elle Marie-Christine Meuli, responsable de territoire au service accueil de la population.

Un peu moins de 800 000 euros ont été consacrés à la réhabilitation du bâtiment administratif et à l'amélioration de son espace d’accueil. Il est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h30.