INSOLITE. Ardennes : une truite arc-en-ciel albinos "unique en son genre" va être remise à l'eau le 5 juin

Le 5 juin 2021, un couple de pisciculteurs des Ardennes va remettre à l'eau une truite d'élevage jaune et grise, exceptionnelle et rare. Un spécimen arc-en-ciel albinos, jamais observé par ces professionnels jusqu'à ce jour. 

Cette truite arc-en-ciel et albinos sera remise à l'eau à Vendresse le 5 juin.
Cette truite arc-en-ciel et albinos sera remise à l'eau à Vendresse le 5 juin. © Pisciculture de Vendresse

Les pêcheurs comprendront tout de suite cette histoire de "pêche miraculeuse". Car dans leur palmarès, les poissons "extraordinaires" sont autant de trophées qui récompensent leur patience au bord de l'eau. Piscicultrice ardennaise, Sandra Heurtaux, aime tellement les poissons qu'elle en a fait son travail. Elle élève des salmonidés, dont des truites, qui sont ensuite intégrés dans les rivières des Ardennes. Elle pourrait en parler des heures, de ses truites. C'est sa passion. Avec son compagnon, ils travaillent 80 heures chaque semaine dans leur élevage de 20 tonnes de poissons. Installés sur une surface de 2,5 hectares, ils disposent aussi d'étangs de pêches, ouverts au public. 

Mais dernièrement, le couple a été frappé par un spécimen de truite "jamais vu auparavant". "On n’a jamais vu une truite comme ça, il y a du jaune et du gris. Le poisson est superbe ! ". Un poisson bicolore en effet, qui a suscité un énorme engouement sur la page Facebook de cet élevage. Sandra, se rappelle même de la naissance de ce poisson rare, mis au monde, il y a quatre ans. "On a vu qu’une truite sortait de l’ordinaire, et on l’a trouvé magnifique. C’est la couleur qui est unique, on n'en observe pas de comme ça ailleurs". Une fois devenu adulte il a pris toute sa superbe. 

Le couple s'y est ataché et l'aurait bien gardé pour lui, mais il a finalement voulu en faire profiter les amateurs. "Nous avons une truite unique sur notre élevage (croisement albinos et arc-en-ciel) nous voulions la garder pour notre plaisir et après réflexion nous allons vous en faire profiter. Nous allons la mettre à l'eau, le samedi 5 juin, en même temps qu un lâché exceptionnel de truite albinos. Celui ou celle qui l'attrapera gagnera un panier garnis d'une valeur d environ 350€", ont ils écrit sur leur page. Ce panier est composé de différents produits locaux. 

Cette exploitante piscicultrice productrice de salmonidés n'en revient pas de l'intérêt que sucite cette fameuse truite. "Depuis dix ans, on a repris la pisciculture de Vendresse. On fait ça par passion, en couple. On habite sur place mais j’ai 20 tonnes de poissons à gérer chaque jour. Par ailleurs, 80% de nos poissons vont empoissonner les rivières des Ardennes". Le couple est même démarché par des restaurants haut de gamme. "On travaille avec nos produits pour leur qualité, avec de l’eau de source de l’élevage". Le célèbre restaurant étoilé de Reims "Les Crayères", les sollicite régulièrement. 

"Truite Koï", comme les carpes du même genre

Une truite de cet élevage sera d'ailleurs représentée au prochain trophée Mille National concours de gastronomie, le 22 novembre 2021 au centre de congrès de Reims. "Le premier produit salé mis à l’honneur sera la truite, provenant de la pisciculture de Vendresse. Sandra Heurtaux et son mari sont tout les deux à la tête de cette exploitation, produisant eux même environ 20 tonnes de truites élevées en eau de source à l’année, et sans OGM. Ces dernières sont destinées à repeupler les rivières, pour les restaurants, les particuliers et pour leur parcours de pêche sur place", peut-on lire sur la page du trophée. 

Le couple de trentenaire n'a pas encore placé le fameux poisson sur une balance. "Mais on pense que cette truite pèse entre 2 et 3 kilos. Pour nous c'est une "truite koï", comme une carpe koï, multicolore, c’est une truite arc en ciel albinos. Sur toutes les reproductions que l'on a fait en dix ans, c’est la seule comme ça". Les nombreux pêcheurs qui s'annoncent le 5 juin, souhaitent avant tout qu'elle soit pêchée et remise à l'eau. "Tellement magnifique, écrit l'un d'entre eux, dommage qu'elle finisse dans une bourriche. Elle mériterait une vie paisible dans un bassin et de pousser encore". Patience, jusqu'au 5 juin. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche loisir sorties et loisirs insolite