Bas-Rhin : le port du masque obligatoire sur les marchés et rassemblements publics de plus de 10 personnes

La préfecture du Bas-Rhin a décidé de rendre obligatoire le port du masque en extérieur sur les marchés, brocantes, et plus généralement tout rassemblement de plus de dix personnes. La mesure s'applique à compter du dimanche 9 août.

Le non-port du masque dans les situations requises peut être sanctionné d'une amende de 135 euros.
Le non-port du masque dans les situations requises peut être sanctionné d'une amende de 135 euros. © Franck Delhomme, MaxPPP
Les règles sanitaires se durcissent dans le Bas-Rhin. Par arrêté préfectoral en date du vendredi 7 août 2020, le port du masque devient obligatoire dans tout rassemblement extérieur de plus de dix personnes. La mesure s'applique notamment aux brocantes ou marchés, mais pas aux évènements sportifs ou artistiques si le protocole sanitaire est respecté. Elle entre en application à compter du dimanche 9 août, jusqu'à la fin du mois.

En cause : une "dégradation de la situation sanitaire accentuée ces derniers jours", et une "baisse de vigilance sur le respect des distanciations physiques". La préfecture avait déjà durci le ton à la mi-juillet, peu avant que le masque devienne obligatoire dans les lieux fermés (comme les magasins). Cette possibilité a été offerte aux préfectures par Olivier Véran, le ministre de la Santé (lire son tweet ci-dessous).
 


L'obligation du masque en extérieur à Strasbourg

À Strasbourg (Bas-Rhin), le masque avait été rendu obligatoire en centre-ville par arrêté municipal de Roland Ries, peu après le déconfinement. Mais la mesure, contestée devant le tribunal administratif, avait finalement été révoquée. Les écologistes étaient contre à l'époque, et le sont toujours aujourd'hui à la tête de la mairie.

L'adjoint à la santé publique, Alexandre Feltz (PP), "étonné" par ce nouvel arrêté préfectoral, confirme qu'un second arrêté municipal rendant le masque obligatoire en extérieur dans tout Strasbourg n'est "pas à l'ordre du jour" : ce serait "inutile". Il préfère prôner "la vigilance et la pédagogie"

Dans les marchés, il n'était plus nécessaire de porter un masque depuis la suspension de l'arrêté municipal. Mais dans les faits, beaucoup de Strasbourgeois et de Strasbourgeoises ont continué de le porter par habitude. Cette nouvelle règle ne sera donc pas trop synonyme de contrainte.

La préfecture du Haut-Rhin n'a pas pris de mesure similaire. Pour le moment.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société