Bas-Rhin : une maison à colombages détruite, malgré la mobilisation de Stéphane Bern et de Frédéric Bierry

Publié le Mis à jour le
Écrit par Buket Bagci .

L'association pour la sauvegarde de la maison alsacienne s'est battue pour éviter la destruction d'une maison à colombages à Hochfelden (Bas-Rhin). Sa démolition a pourtant lieu ce jeudi 28 juillet 2022, malgré la mobilisation de Stéphane Bern et de Frédéric Bierry. La maison sera remplacée par un parking.

Une maison alsacienne située Place de la Libération à Hochfelden (Bas-Rhin) vient d’être démolie ce jeudi 28 juillet. L’association pour la sauvegarde de la maison alsacienne (ASMA) s’est mobilisée pendant trois ans pour l’empêcher, mais cela n’a servi à rien.

"Ça me rend malade, ça fait 18 mois que j’essaye de sauver cette maison et là on était presque au bout, c’est la première fois qu’on trouve des jeunes qui veulent acheter une maison comme celle-ci pour la réhabiliter. Je ne comprends pas pourquoi le maire a décidé de la détruire", raconte Denis Elbel, le vice-président de l’ASMA.

L’association n’était pas la seule à s’être mobilisée. Stéphane Bern ainsi que Frédéric Bierry, le président de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) ont écrit des lettres pour demander la sauvegarde de cette maison.

En apprenant la destruction de la maison, le "Monsieur patrimoine" du gouvernement a réagi par un tweet ce jeudi 28 juillet dans lequel il interpelle le président de la région Grand Est, Jean Rottner et lui demande ce qu'il pense de ce "saccage patrimonial".

Comme il s’agit d’un bâtiment classé patrimoine historique, la municipalité devait demander l’avis de l’Association nationale des architectes des bâtiments de France (ANABF) pour la destruction. L’association s’est prononcée contre mais la mairie n’a pas tenu compte de ce conseil.

La commune propriétaire de l'édifice souhaite aménager sur le site un parking de 20 places. Son projet n'a pas été validé par l’ANABF. L'avenir du terrain reste donc incertain.

Selon l’Association pour la Sauvegarde de la Maison Alsacienne, chaque année environ 300 maisons à colombages sont détruites dans la région. Jusqu’ici, l’ASMA arrivait à sauver entre quatre à cinq maisons chaque année.

Désormais elle a une nouvelle méthode d’action. Il s’agit de faire protéger des zones entières en les faisant inscrire dans les plans locaux d’urbanisme intercommunaux pour pouvoir sauver plus de maisons alsaciennes d’un seul coup.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité