"Non à la récidive !" : les proches de Sophie Le Tan rassemblés devant l'immeuble où habitait Jean-Marc Reiser

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Coulon

Alors que les battues citoyennes continuent pour tenter de retrouver Sophie Le Tan, disparue depuis le 7 septembre, ses proches se sont rassemblés cet après-midi à Schiltigheim (Bas-Rhin) devant l'immeuble où habitait Jean-Marc Reiser, le principal suspect.

Une centaine de personnes se sont rassemblées en début d'après-midi, ce dimanche 23 septembre, devant l'immeuble de Jean-Marc Reiser - le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan - et mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.

 

Une veillée à laquelle ont participé quelques anonymes, des membres de la communauté vietnamienne, mais aussi et surtout les proches de la jeune étudiante de 20 ans, qui n'a plus donné signe de vie depuis le 7 septembre. "C'est très important pour nous. Il y a beaucoup d'émotion. On le ressent, ça a été très très fort aujourd'hui. Grâce à cela nous avons encore plus de force, de courage. L'espoir est toujours là" s'est exprimé Laurent, le cousin de Sophie Le Tan. 
 
Des bougies, des fleurs, des photos, des messages sont déposés par les participants. Sur certains d'entre eux on peut lire, "non à la récidive", "révolte, incompréhension". Des prières bouddhistes ont  également été récitées.
 

Depuis quelques jours, les battues citoyennes s'enchaînent pour tenter de retrouver la disparue. Ce dimanche 23 au matin, une quarantaine de personnes étaient encore à l'oeuvre du côté de la Robertsau. Une marche blanche devrait être organisée samedi 29 septembre à Schiltigheim, à l’initiative de citoyens.