Sécheresse dans le Bas-Rhin : Alsace Nature fustige l'irrigation du maïs

Publié le
Écrit par Karine Gélébart .

Alors qu'une partie de l'Alsace centrale est en alerte sécheresse renforcée depuis le 19 juillet 2022, entraînant des restrictions dans l'utilisation de l'eau, Alsace Nature dénonce la poursuite de l'irrigation massive des champs de maïs.

"Pourquoi les agriculteurs peuvent-ils continuer à irriguer le maïs dans le Ried centre Alsace, alors que les ruisseaux phréatiques tombent à sec les uns après les autres ?". C'est par cette question que l'association de défense de l'environnement Alsace nature ouvre sa tribune contre l'irrigation massive du maïs dans le Ried, alors que cette partie de la région est en alerte renforcée sécheresse depuis le 19 juillet.

Une alerte renforcée qui entraîne des restrictions d'eau ( lire notre article ici), telles que le remplissage des piscines privées, l'arrosage des pelouses ou des potagers ou encore l'alimentation des fontaines publiques ou l'arrosage des terrains de sport. 

Concernant les usages agricoles, la préfecture, dans son arrêté, préconise une "réduction, par tronçon, du nombre de pompes fonctionnant en même temps et des débits instantanés de ces pompes". Insuffisant, dénonce Alsace Nature.

"Il est inacceptable que l’on demande des efforts pour économiser l’eau à tous les usagers sauf aux agriculteurs et quand les autorités retrouvent un peu de courage c’est souvent vers la fin août (fin des irrigations) : trop tard évidemment…"

L'association appelle les autorités à tenir compte de l'étude menée sur la gestion des eaux souterraines du Grand Ried (rapport final à lire ici), qui montre l'impact des pompages agricoles sur les niveaux de la nappe phréatique et préconise l'arrêt de ces pompages lorsque les niveaux atteints atteignent le seuil critique.

Alerte renforcée dans une partie du Haut-Rhin aussi

Les relevés effectués par l'Aprona, l'association de protection de la nappe phréatique d'Alsace, relèvent depuis le début de l'été des niveaux alarmants (ici la situation au 18 juillet 2022).

Et Alsace Nature de lancer un cri d'alarme : "La protection de la nature et notamment la protection des ressources en eau ne peut pas rester une variable d’ajustement par rapport à l’économie. Au-delà des beaux discours sur le changement climatique il serait temps d’agir réellement et efficacement notamment par une gestion globale des ressources alsaciennes et surtout en utilisant les données existantes pour anticiper".

La situation de sécheresse est également préoccupante dans le Haut-Rhin, où trois nouveaux bassins ont été placés en vigilance renforcée le 20 juillet.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité