• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Décorations lumineuses : à Vendenheim le fer Noël est une soudure

On reste dans la thématique des décorations de Noël. Direction Vendenheim. Raphaël Lim est paysagiste et il manie le fer à souder comme pas un. Résultat : il fabrique ses propres décorations de Noël avec du fer à béton. 

Par Cécile Poure

La j'avoue c'est un peu la honte. Il faut que ce soit un Auvergnat qui vienne nous enguirlander. Nous donner des leçons de déco de Noël. A nous, l'Alsace, championne de la led belle. Nous l' Alsace, seule région dont on voit les illuminations depuis la lune.  Bon j'exagère un peu mais vous voyez l'idée.
 

Fibre artistique, fibre optique

On en connaît des fous du lampion, des maniaques de l'ampoule, des artistes qui carburent au 220V. Il y en a plein les jardins d'Alsace. Ici c'est simple, chaque année, on se croirait à la parade Disney. Par contre, ceux, qui font leur propre décoration de Noël au fer à béton, ils sont beaaaaaaucoup moins nombreux. Raphaël Lim en fait partie. Ce paysagiste de 30 ans a entièrement conçu et réalisé la décoration de Noël du jardin de sa belle-mère. N'est-ce pas attentionné ?
 
La fée électricité
La fée électricité

Une gentille attention mais pas délicate pour autant. Car pour faire ça, il faut y aller franco. 123 m de fer à béton, 200 m de guirlandes et un bon fer à souder pour faire tenir le schmilblik. "J'utilise du fer à béton de diamètre 6 ou 8 selon les structures. Celui qu'on utilise dans le béton armé ou les fondations. C'est assez souple. Ensuite je le soude, je le peins et je rajoute des guirlandes lumineuses. Pour le plaisir et surtout pour pouvoir faire des créations uniques." Ca a l'air relativement simple dit comme ça. Détrompez-vous "Il faut quand même être bricoleur. Moi ça m'a pris trois semaines pour tout faire soit une centaine d'heures de travail. Il faut aussi avoir la fibre artistique pour l'harmonie des couleurs et des formes." Ha ben voui hein, Noël c'est pas du BTP.
 

Une belle mère aux anges


La preuve si vous en doutiez.
Une belle mère aux anges
Une belle mère aux anges

"Je viens de déménager à Strasbourg et je vis en appartement du coup difficile de faire ces structures chez moi. Alors, c'est ma belle-mère qui en profite" . Une belle mère qui décorait sa maison bien avant de rencontrer Raphaël, pensez-vous une Alsacienne, mais disons dans une moindre mesure. Une moindre moindre mesure. " Là elle est ravie et même les voisins étaient impatients que je mette tout ça en lumière." 
Des décorations qui en jettent mais qui ne se jettent pas pour autant. Raphaël a pensé à tout, pensez-vous un Auvergnat. " Tout est démontable pour être facilement stocké et réutilisé. J'y apporterais des améliorations plus tard s'il le faut." 
 

Une bourde de la cigogne

Si vous voulez mon avis, moi,  je pense que la cigogne s'est trompée il y a 30 ans. Raphaël n'aurait jamais dû voir le jour en Auvergne.
 La preuve : il est enfin rentré chez lui. " J'ai toujours adoré Noël, toujours adoré les décorations de Noël. D'ailleurs en Auvergne, j'ai toujours pensé que c'était cheap, pas harmonieux. Y avait pas grand monde qui décorait son jardin." Et s'il vous faut une preuve irréfutable, voilà le coup de grâce : " Moi, des décos en fer de béton, je faisais déjà ça à 17 ans. Des structures lumineuses que je plantais dans le jardin. Un soir, y avait une fête au village, je m'en souviendrai toujours. Les gens venaient sonner à la porte de chez moi pour me demander si c'était bien ici la salle des fêtes. A cause de toutes ces lumières !"  Home sweet home.
 
Décorations de fenêtre / © Raphael Lim
Décorations de fenêtre / © Raphael Lim




 

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus