Strasbourg : la Foire européenne part-elle à vau-l'eau?

© Catherine Munsch/France3Alsace
© Catherine Munsch/France3Alsace

Concours Lépine absent, pas de pays invité, une exposition itinérante déjà vue ailleurs... la Foire européenne de Strasbourg part-t-elle à vau-l’eau? Nous sommes allés demander leur sentiment aux visiteurs, aux commerçants et à la directrice adjointe de la Foire européenne.

 

Par Catherine Munsch

La 86 ème Foire européenne de Strasbourg a ouvert ses portes ce vendredi 7 septembre pour dix jours. Fera-t-elle autant d'entrées que l'an dernier (177 000 visiteurs) ou moins, comme entre 2015 et 2016 où la fréquentation avait chuté de 10%? Les commerçants y trouveront-ils suffisamment leur compte pour avoir envie de revenir l'année prochaine? Et les clients? L'impression de déclin qui sautait au visage du visiteur en 2017 existe-t-il toujours en 2018? 
 

Le stand du concours Lépine était toujours très fréquenté, il n'existe plus

Qui n'est pas venu à la foire exposition de Strasbourg pour voir ce que les ingénieux "Géo trouve-tout" étaient encore allés inventer? Le stand du concours Lépine est un de ceux qui se repérait le plus facilement et de loin. Pas à cause de grands calicots ou autres banderoles publicitaires, mais à cause du monde qui se pressait autour. Depuis quinze ans, visiteurs et clients y étaient fidèles. Cette année ils le chercheront en vain. Exit les "retourne-merguez à roulettes", la poubelle escargot qui tient toute seule, le système anti-gouttes pour pots de peintures, la brique écologique etc. Alors dans les allées, forcément on tombe sur des déçus qui aimaient s'émerveiller devant le génie de ces hommes et de ces femmes qui inventent, innovent pour simplifier notre quotidien.
 
 Michel : "Je suis toujours fasciné par ce que les gens peuvent avoir comme idée"


Des exposants historiques, attendus par le public, ne sont pas là et plus de pays invité 

Sabine : "En arrivant, on a découvert qu'il n'y a plus de pays invité, on est un peu déçu".

Au premier jour de l'édition 2018, les allées ne sont pas encore envahies de visiteurs. Mais pas de quoi inquiéter un des marchands de crêpes installé dans une des allées extérieures : "Tout changement perturbe les visiteurs et clients. Plus de stand consacré au concours Lépine et une expo à la place, c'est un bouleversement qui a forcément un impact. Nous, par exemple, on se sait pas où on sera installé l'année prochaine. On déménage, mais on n'est au courant de rien. Ce sont les aléas de la rénovation. Il faut faire avec. Mais je dirai quand-même que cette foire est attractive".
 
© CMunsch/France3Alsace
© CMunsch/France3Alsace
 
© CMunsch/France3Alsace
© CMunsch/France3Alsace

En lieu et place du pays invité, une exposition consacrée à la mythique Route 66 des Etats-Unis. Joseph et Monique sont motards et connaissent bien cette route. Ils sont ravis de retrouver son histoire ici. 
© CMunsch/France3Alsace
© CMunsch/France3Alsace
© CMunsch/France3Alsace
© CMunsch/France3Alsace
© C.Munsch
© C.Munsch

Tout le monde n'est pas déçu par cette exposition, au contraire. Certains préfèrent même cette "Route 66" à la place du pays invité.  
Joseph et Monique: "On est fans, cette expo remplace bien un pays invité"
 

Les organisateurs de la foire européenne sont conscients que ces changements perturbent le public.

Albane Pillaire 
Directrice adjointe de Strasbourg Evénements, organisateur de la Foire européenne de Strasbourg


"Au fur et à mesure des années, les constructions se multiplient, c'est ce qui préfigure le nouveau quartier d'affaires,
l'occasion pour nous de changer les repères des visiteurs de la foire".

 

"Le pays invité cette année, c'est un mythe, une invitation au dépaysement"


Des idées pour redynamiser la foire?


"On est parti des enquêtes de satisfaction de l'an dernier. On booste le secteur enfants avec des animations qui leurs sont destinées et une scène musicale plus cotemporaine "
 
© CM
© CM


Evasion quand-même grâce aux stands des artisans du monde

Le très classique hall "les artisans du monde" reste très aimé et fréquenté. Là on trouve même des stands de pays qui avaient été invités dans le passé et qui ont décider de revenir parce qu'ils font des affaires ici. 

 
© CM
© CM
© CM
© CM


Donc oui, la Foire européenne a un peu de plomb dans l'aile, mais si on en croit les organisateurs et les responsables politiques, ce n'est que passager. Elle devrait repartir de plus belle, une fois les nouveaux lieux investis l'année prochaine. Le maire de Strasbourg a d'ailleurs annoncé le retour du pays invité pour 2019. A priori ce serait le Cameroun, qui s'est désisté cette année pour cause d'élections.
Alors 2019? le début d'une nouvelle ère pour la Foire européenne? Pourquoi pas. Il se pourrait même que le Concours Lépine revienne, mais à condition de disposer de ...4000 m². En dessous, le prestigieux concours ne s'expose plus.
Allez, haut les coeurs! Allez voir par vous-même. Faites-vous votre avis et pourquoi na pas créer une boite à idées pour faire redémarrer l'envie et le plaisir d'aller à la foire européenne. Les visiteurs rencontrés nous en ont déjà soufflé une ou deux: numéroter les halls de façon cohérente, pour qu'on les trouve facilement et créer un marquage coloré au sol, qui correspondrait à des thématiques. Ahhhh 2019...que de nouvelles pistes possibles pour relancer la mythique Foire européenne qui existe à Strasbourg depuis 1932.

 

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus