VIDÉO. Le nouveau comptoir des vignerons indépendants d’Alsace, un voyage sur la route des vins au cœur de Strasbourg

Les vignerons indépendants d'Alsace ont désormais leur propre boutique. Situé place Gutenberg à Strasbourg, ce comptoir doit leur offrir une meilleure visibilité auprès des touristes et des Strasbourgeois. Il est directement géré par les producteurs.

"D'après les analyses des organismes de tourisme, moins de 10% des touristes qui viennent visiter Strasbourg se rendent dans les caves des vignerons indépendants". C'est loin d'être satisfaisant pour Francis Backert, vigneron-récoltant à Dorlisheim (Bas-Rhin) et président du syndicat des vignerons indépendants d'Alsace (Synvira). Selon lui, leur production peine à trouver sa place sur la carte des restaurants ou dans les magasins de la région. Elle représenterait aujourd'hui entre 30% et 40% du volume des vins d'Alsace vendus.

Pour s'imposer face aux négociants et aux vins de coopératives, il a donc eu l'idée de créer une boutique qui leur est exclusivement réservée. "On doit mieux se faire connaître pour dynamiser nos ventes, ambitionne Francis Backert. Mais individuellement, aucun de nous n'aurait eu les moyens de s'offrir cette visibilité." Il lance alors l'idée de cette fédération en mars 2020 auprès des 440 adhérents du syndicat. 75 ont à ce jour répondu à la proposition.

Trois ans plus tard, voilà leurs bouteilles installées sur les rayonnages de ce nouveau comptoir. Une vitrine qui a pignon sur rue, installée au rez-de-chaussée des locaux historiques de la CCI d'Alsace, place Kléber, à quelques pas de la cathédrale. Un espace de 200 m², sous les voûtes du XVIe siècle, qui accueillait auparavant l'accueil de la CCI.

"Nous avons organisé les lieux comme un parcours le long de la route des vins, présente Magali Weiss, la directrice du comptoir. Chaque rayonnage correspond à un micro-terroir d'Alsace, avec toutes les diversités et tous les cépages qui y sont produits. On déambule depuis le vignoble environnant Strasbourg jusqu’à Guebwiller.

Au total, 375 vins différents sont proposés, issus de petits comme de très grands domaines, avec notamment 60 grands crus et large gamme de crémants. "Cela permet d’être représentatif de tout l’éventail de vins que propose l’Alsace, avec toutes leurs nombreuses spécificités", ajoute l’animatrice des lieux.

L'emplacement prestigieux doit évidemment permettre de capter l'attention des touristes qui passent obligatoirement par la place Gutenberg lorsqu’ils visitent la capitale alsacienne. Les adhérents au projet espèrent aussi que les Strasbourgeois seront nombreux à pousser la porte. Car Magali Weiss le constate : "ils méconnaissent souvent l’importance de ces vignerons indépendants qui sont pourtant à l’origine de la notoriété du vignoble alsacien".

Autogestion par les producteurs

Les vins vendus dans ce comptoir n'ont pas été choisis sur dégustation. Seuls ceux des 75 adhérents au projet sont représentés. Et ils sont tous des associés de la structure. "Nous avons demandé à chacun d’investir 3.500 euros et d'assurer au moins 3 jours de présence par an pour assurer l'animation et la vente", détaille Francis Backert. 

Vigneronne au domaine Meyer à Zimmerbach-Turkheim (Haut-Rhin), Sylvie Meyer a tout de suite été convaincue par la formule de ce contrat. Cela lui permet de sortir de sa cave pour rencontrer un autre public. "Les clients qui viennent jusqu'à nos vignobles sont souvent déjà conquis. Là, il va nous falloir présenter nos vins autrement, convaincre un public différent". Évidemment, elle  confesse que chaque viticulteur sera sans doute tenté de mettre sa production quand il sera présent. "Mais c'est aussi une façon pour chacun de nous de découvrir les vins de nos collègues qu'on ne connaît pas forcément".

Une autre manière aussi de découvrir les productions locales. L'accord mets-vins tient une grande place au comptoir. "Nous allons par exemple faire venir des fromagers du quartier pour proposer des dégustations, annonce Magali Weiss. Les Strasbourgeois peuvent aussi passer chez nous après avoir fait leurs courses. Nous sommes là pour leur conseiller le meilleur vin à associer avec leur dîner". Elle le précise, il y a toujours des bouteilles au frais à emporter.

Précision pour les clients qui devraient être nombreux à vouloir découvrir l’adresse : la livraison à domicile est proposée en vélo cargos électriques ou en camionnettes électriques, dans un rayon de cinq kilomètres. Le comptoir met aussi en place un site de vente en ligne avec service d'expédition.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité