Départementales 2021 dans l'Aube : les résultats définitifs du premier tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Schmitt

Retrouvez les résultats définitifs du premier tour des élections départementales 2021 dans l'Aube.

Avec un taux de participation très bas, 32,2% dans le département, on savait d'avance que très peu de binômes seraient élus dès le premier tour puisque pour se faire il faut recueillir plus de 50% des suffrages exprimés et au moins un quart des inscrits. Et en effet, il faudra en passer par un second tour dans les 17 cantons aubois.
 

  • Le président sortant, Philippe Pichery largement en tête. Le président sortant du conseil départemental, Philippe Pichery (DVD), arrive largement en tête avc 55,7% des voix dans son canton de Creney-près-Troyes. Avec sa binôme Claude Homehr (DVD), il devance François Boulard-Joëlle Colsonc (RN) avec 31,6% de suffrages exprimés. 
     
  • Que des duels au second tour. En raison de la faible participation, aucun canton n'a réussi à qualifier trois listes dans le département, il y aura donc 17 duels au second tour : onze opposeront un candidat de la droite et le Rassemblement national, un verra deux candidats divers droite s'affronter à Brienne-le-Château, quatre duels opposeront un binôme issu de la droite à un binôme issu de la gauche (sur les cantons de Troyes 1, 2, 3 et 5) et le canton de Troyes 4 verra un duel entre un binôme de centre gauche et le Rassemblement national.
     
  • Le Rassemblement national n'est en tête dans aucun canton aubois et se maintient dans douze cantons. Il se maintient notamment à Romilly-sur-Seine et aux Riceys, les deux cantons où il était en tête au premier tour en 2015. Sur les cinq cantons troyens, le RN se maintient seulement sur le canton de Troyes 4. A Arcis-sur-Aube, Jordan Guitton et Angélique Ranc sont bien placés à 32,5% derrière Guy Bernier-Annie Soucat (DVD) à 35,9%.
     
  • L'Union de la gauche en tête à Troyes 3. Avec 38,8%, Olivier Girardin et Djamila Haddad (UG) arrivent en tête dans le canton de Troyes 3 devant Hania Kouider-Sahed et Olivier Richard (UD) avec 29,2% et Mireille Cazard et Jean-Claude Grosjean (RN) 24,4%. Des binômes de gauche ou de centre gauche se maintiennent sur les cinq cantons troyens mais nulle part ailleurs dans le département.

​​​​

>> Retrouvez les résultats dans votre canton sur cette carte interactive 

 

>> Suivez les résultats des élections régionales dans le Grand Est en direct 

 

  • Un taux de participation très bas. Ce dimanche 20 juin, les électeurs de 17 cantons sont attendus dans les urnes (dont 5 à Troyes) pour le premier tour des élections départementales. A 17h, très peu d'entre eux se sont déplacés aux urnes. Le taux de participation est de 26,65% alors qu'il atteignait les 41,93% pour le premier tour en 2015. Ce taux dans l'Aube est également plus faible qu'au niveau national, puisque 26,72 % des électeurs français ont voté à 17 heures, même s'il est le plus élevé des départements champardennais.

     
  • Aux dernières élections, en 2015, c'est Philippe Adnot (DVD), du canton de Creney-près-Troyes, qui avait été élu président du conseil départemental. Une réélection puisque celui qui était également sénateur était à la tête du département depuis 1990 ! Touché par le cumul des mandats, il démissionne le mercredi 10 mai 2017 préférant conserver son poste de sénateur. Son suppléant, Philippe Pichery (DVD) le remplace à la présidence.

     
  • Au premier tour, en 2015, trois binômes ont été réelus sans passer par un second tour, sur les cantons de Bar-sur-Aube, Bar-sur-Seine et Saint-Lyé. Le second tour avaient vu treize duels entre la droite et le Front National et un duel entre une alliance UDI et divers gauche et le Front National.  Le Front National était lui arrivé en tête au premier tour dans deux cantons, ceux de Romilly-sur-Seine et des Riceys.

     
  • Composée de 34 conseillers, le département est ancré à droite (31 à droite, 2 au centre et 1 élu de gauche). Il faut d'ailleurs remonter de plusieurs mandats pour trouver une opposition faite de plusieurs conseillers socialistes ou communistes. La gauche part unie pour ces départementales 2021 dans l'Aube avec son collectif Oxygène (PCF, PS, Generation.s, EELV et des aubois issus de la société civile) pour créer une alternative à la politique départementale.

     
  • Le drame de Virey-sous-Bar, les 90 km/h et les collèges. Les domaines d'action du conseil départemental gravitent essentiellement autour des questions sociales (RSA, enfance, personnes handicapées, personnes âgées), des collèges, de l'aménagement et des transports. Dans notre débat, diffusé le 14 juin dernier, les candidats ont notamment abordé le drame de Virey-sous-Bar, les 90 km/h et les collèges.

     
  • 202.923 électeurs inscrits attendus aux urnes. Pour le scrutin départemental, le nombre d'électeurs inscrits est très important, puisque pour être qualifié au second tour, les candidats doivent recueillir 12,5% des suffrages inscrits (et non de la population totale). A défaut, seront qualifiés pour le second tour les deux partis qui arriveront en tête ce dimanche soir.