Départementales 2021 dans la Marne : les résultats définitifs du premier tour

La droite en tête, le RN éliminé à Vitry-le-François, la gauche en tête dans un canton... Retrouvez les résultats définitifs du premier tour des élections départementales dans la Marne, ce dimanche 20 juin.

Le RN battu à Vitry-le-François. Ce dimanche 20 juin, pour le premier tour des élections départementales, les électeurs du canton Vitry-le-François-Champagne-et-Der ont voté pour le duo René Mautrait/Catherine Vega (LREM/PS) à 30,60 %. En seconde position, ce sont Brigitte Hanse et Sébastien Mirgodin (SE/LC) qui se qualifient pour le second tour, avec 25,43 % des suffrages exprimés. A cause du fort taux d'abstention, (69,69 %), le parti d'extrême-droite ne se qualifie pas, malgré un score de 23,60 %. Avec 1.135 voix, cela ne suffit pas pour recueillir 12,5 % des voix exprimées.

En 2015, le FN était arrivé en tête aux deux tours, offrant au département de la Marne les deux seuls conseillers départementaux étiquetés à l'extrême-droite. Voici les points à retenir de ce premier tour.

>> Retrouvez les résultats dans votre canton sur cette carte interactive

 

>> Suivez les résultats des élections régionales dans le Grand Est en direct 

  • La gauche se défend dans cinq cantons de Reims. Ce dimanche, les électeurs rémois ont voté massivement à droite. Le Printemps marnais arrive en seconde position dans cinq cantons, réalisant son score le plus fort dans le canton de Reims 6, avec le duo Léo Tyburce/Virginie Ehrbahn (32,52 %). Le RN n'est qualifié pour le second tour que dans deux cantons, ceux de Reims 2 et de Reims 5.

 

  • La gauche en tête dans un seul canton, celui de Châlons 1. C'est le duo Rudy Namur/ Khira Taam (PS-SE) qui arrive en tête avec 35,46 % des suffrages exprimés. Une belle performance quand on sait qu'il existe un deuxième binôme de gauche dans ce canton (un des trois où la gauche ne se présente pas unie sous la bannière du Printemps marnais). C'est le RN avec Thierry Besson/Christine Halin (26,80 %) qui arrive en seconde position et se qualifie pour le second tour. Puis vient le binôme Paulo Dias/Fatima Djemaï (LR) avec 24,90 % des suffrages et enfin Servane Francart/Didier Lassauzay (PCF) avec 12,84 % qui sont disqualifiés. Le taux d'abstention s'avère particulièrement élevé puisque 74,14 % des votants de ce canton ne se sont pas déplacés soit plus de 22 points de pourcentage en plus qu'en 2015 (le taux d'abstention était de 52,36 % dans ce canton).

 

  • Un taux d'abstention record : 71,2%. Au total, la participation n'est estimée qu'à 28,8 % pour l'ensemble de la journée dans tout le département. A 17 heures, très peu d'entre eux se sont déplacés aux urnes. Le taux de participation atteint péniblement les 20 % (20,54 %), contre 45,65 % pour le premier tour en 2015. A midi, le taux de participation dépasse à peine les 10 % alors qu'il atteignait les 18,71 % en 2015. Le taux de participation dans la Marne est également plus faible qu'au niveau national, puisque 26,72 % des électeurs français ont voté à 17 heures. A Reims, la municipalité différencie les taux de participation pour les deux scrutins. A 16 heures, 17,65 % des électeurs rémois ont voté aux départementales et 17,95 % pour les régionales (contre respectivement 38,25 % et 36,31 % en 2015 à 17 heures).

 

  • Le RN n'arrive en tête dans aucun canton et se qualifie dans 14 cantons sur 23. Le RN n'a pas enregistré de gros scores, il arrive en seconde position et se qualifie dans 14 cantons, ne recueillant jamais plus de 33,29 % des suffrages exprimés (score le plus fort réalisé à Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne). Il rencontrera la droite dans tous les duels, à l'exception de Châlons 1, où il affrontera la gauche. En 2015, le parti d'extrême-droite était arrivé en tête du premier tour dans sept cantons sur 23. Le RN n'est pas qualifié au second tour dans neuf cantons.

     
  • Christian Bruyen, président sortant divers droite, sera-t-il réélu? La réponse ne devrait pas être connue ce soir, puisque les électeurs élisent les conseillers départementaux qui éliront ensuite leur président. En revanche, Christian Bruyen semble bien parti pour remporter le second tour (en 2015, il avait été élu dès le 1er tour). Dans le canton où se présente, à Dormans, le président du conseil départemental sortant, Christian Bruyen et Maryline Vuiblet (DVD) recueillent 55,31 % des voix. Ils sont suivis du binôme RN Antoine Skafar/Gabrielle Vidal qui a 30,32 % des voix. Un score similaire de celui de 2015, puisque Christian Bruyen et Françoise Ferat avaient recueilli 50,03 % des suffrages et Josiane Chamaux et Dominique Klein pour le RN 36,29 %. Le troisième binôme Franck Laudy/Anne-Sophie Romagny (LR/UDI) ne se qualifie pas. Seule grande différence : l'abstention. En 2015, elle était de 47,35 % au premier tour, contre 65,94 % pour cette édition 2021 dans le canton Dormans-Paysages de Champagne.

 

  • Un conseil départemental sortant ancré à droite. Il faut savoir que le conseil départemental sortant est ancré à droite, puisqu'il est composé de 21 élus Les Républicains, 7 élus divers droite, 5 élus UDI (Union des démocrates et indépendants), 5 élus divers gauche, 5 socialistes, 2 élus Rassemblement national et 1 élu centriste. Cette année, le président sortant doit faire face à un rassemblement de la gauche (liste le Printemps marnais) dans 20 cantons sur 23 et à une forte présence du Rassemblement national (présent également dans 20 cantons).

 

  • L'action sociale, les cantines scolaires et l'aéroport de Vatry au cœur des débats. Les domaines d'action du conseil départemental gravitent essentiellement autour des questions sociales (RSA, enfance, personnes handicapées, personnes âgées), des collèges, de l'aménagement et des transports. Dans notre débat diffusé le 7 juin dernier, les candidats ont longuement abordé l'habitat intergénérationnel, les cantines scolaires et l'aéroport de Vatry.

 

  • 374.803 électeurs inscrits attendus aux urnes. Pour le scrutin départemental, le nombre d'électeurs inscrits est très important, puisque pour être qualifié au second tour, les candidats doivent recueillir 12,5 % des suffrages inscrits (et non de la population totale). A défaut, seront qualifiés pour le second tour les deux partis qui arriveront en tête ce dimanche soir.  

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité