Gilets jaunes : la situation était tendue à Nancy

A Nancy, les forces de l'ordre sont intervenues devant la préfecture / © Photo : Frédéric Madiai, France 3 Lorraine
A Nancy, les forces de l'ordre sont intervenues devant la préfecture / © Photo : Frédéric Madiai, France 3 Lorraine

A trois jours de Noël,  samedi 22 décembre, environ 2000 "gilets jaunes" ont manifesté dans le centre ville de Nancy. Un sixième samedi consécutif de manifestations. La situation était tendue avec les CRS. Le calme est revenu en fin d'après-midi. 

 

Par Yves Quemener

Les "Gilets Jaunes" se sont à nouveau rassemblés samedi 22 décembre 2018 place de la République à Nancy. Ils étaient environ 2000 dans la ville pour le troisième week-end consécutif.

 
Gilets jaunes : manifestation très tendue à Nancy à trois jours de Noel


En début de soirée, vers 18 heures, la tension est retombée dans le centre ville de Nancy. 


Affrontements avec les CRS

 


Les policiers ont remonté la rue Saint-Jean et ont chargé place Maginot, devant les magasins. Après une période de confinement, les clients des magasins la Fnac et le Printemps sont rentrés chez eux.

Vers 17h15 : les forces de l'ordre chargent les manifestants, regroupés Place Maginot, à côté de la rue St-Jean, une rue très commerçante, et de la gare.

Les gilets jaunes ont organisé une marche dans les rues de Nancy pour se retrouver devant la préfecture sur la Place Stanislas.

Ils chantent la marseillaise. Le face à face est tendu avec les CRS.

Les rues sont désormais vides autour de la place Stanislas. 
Les gilets jaunes devant la préfecture de Nancy. Un face à face tendu avec les CRS.

A 16 heures 30, les gendarmes ont bloqué l'accès à la préfecture. La situation, derrière la mairie et devant la préfecture reste très tendue, rue Pierre-Fourier.
 
Gilets jaunes : manifestation très tendue à Nancy

De son côté, la préfecture indique qu'à Nancy, l’occupation des ronds-points est interdite.
 

L’acte VI devrait donc essentiellement se dérouler dans le centre-ville de Nancy ( Meurthe-et-Moselle). 

 
Les rassemblement sont interdit, à Frouard et à la zone de la Porte verte, à Essey-lès-Nancy, lieux emblématiques de contestation.  
 

Le ministère de l'Intérieur a décompté 23.800 "gilets jaunes" partout en France.
Le mouvement est né en réaction, à une hausse prévue des taxes sur les carburants, que le gouvernement a depuis annulée.

Le bilan : deux blessés et une dizaine d'interpellations

La direction départementale de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle a procédé à au moins dix interpellations samedi 22 décembre. Des manifestants qui auraient commis des actes violents et qui étaient en possession d'objets dangereux. Neuf personnes ont été placées en garde à vue. Du côté des forces de l'ordre on déplore deux blessés. Un véhicule de la police municipale de Nancy a été dégradée. 

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus