Le gymnaste Benjamin Osberger se classe 5e aux championnats d'Europe et prépare les JO de Paris 2024

Benjamin Osberger s'est classé 5e de la finale au sol, le 15 avril 2023, lors des championnats d'Europe de gymnastique qui se sont déroulés en Turquie. A 21 ans, il n'a désormais qu'une seule chose en tête : les Jeux olympiques de Paris 2024.

Benjamin Osberger a raté de peu le podium et s'est classé 5e lors des championnats d'Europe de gymnastique qui ont eu lieu ce samedi 15 avril à Antalaya en Turquie. Originaire de Griesbach-au-Val (Haut-Rhin) dans la vallée de Munster, le gymnaste de 21 ans figure parmi les meilleurs espoirs de médailles pour les Jeux olympiques de Paris 2024

Une nouvelle déconvenue qui mérite toutefois d'être relativisée. Le jeune international alsacien a échappé à l'une des plus grandes hantises des sportifs de haut niveau, à savoir la rupture des ligaments croisés du genou. Lors d'un entraînement début mars, Benjamin Obserger s'est mal réceptionné à la sortie d'une double vrille, mais heureusement les médecins n'ont diagnostiqué qu'une entorse bénigne.

Lors des championnats du monde de gymnastique, qui ont pris place le 5 novembre à Liverpool, le Griesbachois avait déjà manqué de monter sur le podium en terminant 4e de la finale des exercices au sol. Il avait néanmoins réussi à battre deux anciens champions du monde, l'Italien Nicol Bartolini, et le Philippin Carlos Yulo. 

Les JO de Paris 2024 en ligne de mire 

La prochaine étape pour l'athlète : les prochains championnats du monde de gymnastique qui se dérouleront à Anvers, en Belgique, du 29 septembre au 8 octobre 2023. A l'issue de cette compétition, les 12 meilleures nations pourront participer aux Jeux olympiques de Paris 2024. Il ne fait nul doute que Benjamin Osberger sera parmi les dix athlétiques qui composeront l'équipe de France. 

Le gymnaste est plus que motivé à décrocher, enfin, cette précieuse médaille lors de prochaines compétitions. "C'est le prochain palier à franchir. Il faut que je travaille encore plus pour l'avoir, je ne vais rien lâcher et je reste motivé comme à mes débuts. Je vais tout faire pour aller chercher cette médaille", confie le jeune sportif. 

Il faut continuer de travailler pour se qualifier aux JO et donner le meilleur de soi-même

Benjamin Osberger, gymnaste

Les épreuves de gymnastique aux JO de Paris prendront place dans l'enceinte de l'AccorHotel Arena de Bercy, une salle que Benjamin Osberger connaît comme sa poche après y avoir effectué plusieurs compétitions. "On connaît le matériel, ce sera un plus. On connaît l'environnement et l'ambiance. Mais avant ça, il faut continuer de travailler pour se qualifier aux JO et donner le meilleur de soi-même", rappelle-t-il. 

L'Alsace pour se ressourcer

Entre deux compétitions, le jeune gymnaste vient se ressourcer sur ses terres natales, à Griesbach-au-Val au pied du massif des Vosges. Un changement de paysage pour celui qui s'entraîne à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP) en région parisienne. "J'aime bien ici, c'est calme, tu peux te ressourcer car il n'y a pas trop de bruit. Pour décompresser mentalement c'est parfait", constate-t-il. 

Il retrouve également son père, son premier entraîneur, qui suit de près son évolution. "Depuis qu'il est petit, on voit qu'il avait des qualités à certains agrés, notamment aux arçons grâce à ses longs bras. Au sol, c'est un acrobate, ça aide", sourit Thierry Osberger. 

Durant son congé, Benjamin Osberger en profite pour se promener dans le village et discuter avec le maire Angelo Romano. Ce dernier est tout particulièrement fier de son administré, d'autant plus qu'en plus d'être élu, il est aussi professeur d'EPS. "On a suivi tes exploits, tout le monde est très impressionné", lance le maire. 

Ces exploits en chaîne, qui ne lui ont pas encore permis de monter sur le podium, finiront peut-être par payer lors des prochains mondiaux qui lui permettront de s'illustrer pour la première fois aux JO. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité