Vin sucré, tradition de fin d'année... Des vendanges tardives porteuses d'espoir, malgré un léger retard

Des vins riches et sucrés, c'est ce que l'on obtient grâce aux vendanges tardives. En Alsace, c'est une tradition à chaque fin d'année. Exemple dans le Haut-Rhin, à Guebwiller, dans un domaine viticole familial.

Pour votre apéritif, un peu de vin issu des vendanges tardives ? Ces récoltes donnent un vin au goût plus sucré. Cette boisson accompagne traditionnellement les plats cuisinés, lors des fêtes de fin d'année.

En Alsace, les domaines viticoles ne manquent pas cette occasion. Ils doivent aussi se soumettre à des critères rigoureux, fixés par l'association des viticulteurs d'Alsace. 

C'est le cas des domaines Schlumberger, à Guebwiller (Haut-Rhin). Sur ce terrain familial, sont produits tous types de vins alsaciens, sauf le Crémant.

Des règles encore strictes dans une saison atypique

"On a commencé ce lundi matin, et on espère finir demain, sinon mercredi au plus tard. Il nous reste à rentrer 10 hectares, sur les 130 hectares du domaine", explique Séverine. Cette femme de 48 ans est vigneronne. Elle travaille sur cette exploitation, depuis 22 ans. Autant d'années, d'expérience, et parfois quelques surprises selon les années : "Jamais ces vendanges n'ont été aussi tardives. Cette année, alors qu'elles terminaient, il ne s'est pas arrêté de pleuvoir. On ne pouvait pas sortir. Normalement, on termine la récolte pour la deuxième semaine d'octobre."

Même si l'adjectif "tardives" suggère un côté négatif, il n'en est rien. Bien au contraire. "Ces vendanges, qu'on appelle chez nous la 'Cuvée Christine', visent à laisser les raisins dehors plus longtemps, pour avoir un certain niveau de sucre. Le résultat final donne des vins licoreux, qu'on peut qualifier de vins 'cocooning', qu'on ouvre avec un bon bouquin", argumente la vigneronne.

Ce critère de temps est important, car il a une influence sur le produit : "Si la qualité du vin n'est pas assez haute, il n'est pas étiqueté Schlumberger, et il est vendu en vrac." Sans compter qu'obtenir le classement comme "vendanges tardives" est réglementé. "L'association des viticulteurs d'Alsace donne son agrément 18 mois après la récolte, si tout est en règle. Autrement, il ne sont pas répertoriés comme vendanges tardives. L'association recale environ 30% de récoltes", ajoute Séverine.

LIRE AUSSI. VIDEO. Alsace : le secret des vendanges tardives, cette tradition qui perdure 

Pour le domaine Schlumberger, les responsables sauront entre mai et juin 2025 si leurs récoltes ont reçu l'agrément "vendanges tardives". Avec l'assurance d'avoir un vin plus aromatisé, à déguster avec plaisir et modération.