Cet article date de plus de 3 ans

Une marche funèbre contre le GCO à Eckwersheim

Plus de 300 personnes vêtues de noir ont marché ce dimanche entre Eckwersheim et Vendenheim contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Une marche funèbre pour dénoncer la pollution et le bruit de la future autoroute pour les habitants des communes concernées.
© D. Meneu
Un cercueil noir, porté par quatre hommes ouvre la marche ce dimanche à Eckwersheim. Derrière eux, 300 personnes vêtues de noir. Les manifestants répondent à l'appel de l'association Ligne Verte, qui fait partie du collectif GCO non merci

Depuis le démarrage de l'enquête publique portant sur le volet environnement du GCO, c'est une nouvelle action des opposants au projet (rassemblement devant la préfecture de Strasbourg, occupation de rond-points). Le mouvement réclame toujours "la mise en place d’un moratoire et l’arrêt des travaux préparatoires". Ses membres dénoncent "le déni de démocratie" du gouvernement qui a voulu l’autorisation alors que la commission d’enquête publique qui débute n’a pas encore rendu son avis et rappellent que le Comité national de la protection de la nature a rendu des avis négatifs.

Un pique-nique est prévu place de la République à Strasbourg le samedi 5 mai prochain, ainsi que des réunions publiques.

Le tracé du GCO

© Document Arcos, filiale de Vinci, concessionnaire du projet


Où en est le projet ?


L'enquête publique se déroule jusqu'au 11 mai 2018. Le dossier est consultable dans les 22 mairies concernées ainsi qu’au siège de l’Eurométropole de Strasbourg. Il est également en ligne sur le site internet de la préfecture du Bas-Rhin

Tous nos articles concernant le GCO
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gco économie transports routes