Champagne : bientôt des coiffes en papier sur les bouteilles, au lieu de l’aluminium

Publié le
Écrit par Vincent Ballester .

Le Syndicat général des vignerons de la Champagne (SGVC) développe les coiffes en papier pour certaines bouteilles, en lieu et place de l'aluminium. Quelques maisons, qui ont misé sur l'agriculture biologique, comptent franchir le pas en 2023. Avant que la formule soit proposée à l'ensemble du secteur.

Certaines bouteilles de champagne vont voir leur apparence changer un peu. En lieu et place de leur coiffe en aluminium (celle qu'on déchire avant de faire sauter le bouchon et servir le breuvage de fête), il y aura une autre coiffe... en papier.



Le Syndicat général des vignerons de la Champagne (SGVC), basé à Épernay (Marne), capitale du champagne, mène l'expérimentation. Nicolas Saint-Dizier, assistant commercial au sein de cette instance, explique à France 3 Champagne-Ardenne les tenants et aboutissants de ce nouveau mode de conditionnement.



"C'est un projet auquel on réfléchit depuis un moment. On a reçu une proposition qui tenait la route. C'est devenu possible de changer la matière de la coiffe, ça en intéresse certains, et c'est quelque chose qui devrait pouvoir se faire courant 2023." 





Il tient à préciser que "ce n'est pas pour remplacer l'aluminium. Si vous avez entendu dire [via Vitisphère peut-être; ndlr] que c'était compliqué sur l'approvisionnement des matières-premières, ces coiffes seront justes un plus. Ce n'est pas du tout un plan B pour remplacer et ça n'a rien à voir avec les pénuries : en temps normal, on le ferait quand même."



La demande vient "de vignerons qui sont en bio. Ils espéraient cette coiffe papier depuis un petit moment. Maintenant, ça va se faire. On va tester avec deux-trois adhérents de chez nous. Une fois que ça marchera, on en proposera à tous ceux qui le voudront."  



Du papier durable

Le but, c'est "l'aspect écologique de la coiffe papier par-dessus le bouchon et la capsule". La revue Terres de vins rappelle d'ailleurs que la production d'aluminium n'est pas gratuite, et que son recyclage n'est pas optimal. "On a présenté ces coiffes au salon Viti Vini [de la mi-octobre à Épernay; ndlr]. Deux-trois personnes nous ont interpelé et sont intéressées pour être dans les premiers pour les essais."



Très concrètement, le papier des coiffes "vient de forêts suédoises durables. Il est composé de fibres fraîches primaires habilitées au contact alimentaire. Il est entièrement recyclable, bio-dégradable, et renouvelable. Son bilan carbone est meilleur que celui de l'aluminium."



"Il respecte toutes les règles hygiéniques et alimentaires. Il est résistant à l'humidité et conserve sa forme une fois façonné sur la bouteille. Les machines d'habillage des bouteilles sont pour la plupart adaptées, moyennant quelques réglage et changements de membranes."
(voir l'adresse du syndicat sur la carte ci-dessous)



Blanc de base, ce papier est colorable. "Toutes les impressions se feront de manière numérique." Ce qui laisse entrevoir des possibilités de personnalisation élevées... comme pour l'aluminium, en somme. Rendez-vous en 2023 pour les premiers retours des consommateurs et consommatrices.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité