Champagne. L’Archiconfrérie de la Saint-Vincent défilera bien ce samedi dans les rues d’Epernay : "On avait besoin de se retrouver"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Griffon
La photo collective regroupant les différentes confréries (comme ici en 2018) n'aura pas lieu, mais le défilé en costumes traditionnels est maintenu.
La photo collective regroupant les différentes confréries (comme ici en 2018) n'aura pas lieu, mais le défilé en costumes traditionnels est maintenu. © Michel Jolyot / collection CIVC

Annulée l’an dernier, la Saint-Vincent, la grande fête des vignerons champenois, aura bien lieu ce samedi 15 janvier à Epernay, mais en version allégée. Le défilé et la messe sont maintenus, mais pas le champagne d’honneur, ni la soirée de gala.

En Champagne, la pandémie n'aura pas eu raison cette fois de la Saint-Vincent. L’an dernier, l'Archiconfrérie qui organise l’événement avait annulé, à grands regrets, l’ensemble des festivités pour raisons sanitaires. Mais en 2022, pas question pour les organisateurs de se priver de cette grande fête des vignerons. La Champagne tient à ses traditions.

“Après l’annulation l’an passé, on sentait le besoin pour les gens de se retrouver, explique Pascal Boivin, le secrétaire général de l’Archiconfrérie. En Champagne, on doit affronter tous les ans ou presque quelque chose, comme les aléas climatiques, le mildiou... On subit, mais on n’abandonne pas, on a de la résilience.”

Pas de cérémonie, ni de soirée

La Saint-Vincent sera donc célébrée ce samedi 15 janvier dans les rues d’Epernay, mais les organisateurs ont dû revoir leurs ambitions à la baisse. “Ce n’était pas une décision facile à prendre, concède Evelyne Roques-Boizel, coprésidente de l’Archiconfrérie, mais on a préféré annuler le dîner de gala avec la soirée dansante et toute la partie officielle avec les discours, les remises de diplômes de la Corporation ainsi que le Champagne d’honneur avec la dégustation des brioches.” Il n’y aura pas non plus de traditionnelle photo collective pour éviter de se serrer les uns contre les autres.

Par contre, l’essentiel pour le grand public sera maintenu. Les confréries défileront masquées et costumées, à partir de 15 heures, le long de l’avenue de Champagne jusqu’en l’église Notre-Dame d’Epernay, où l’évêque de Châlons-en-Champagne, Monseigneur Touvet, célèbrera la messe. Le pass sanitaire ne sera pas demandé, mais le masque sera obligatoire. Gestes barrières et gel hydroalcooliques seront aussi de rigueur.

"Donner de l'espoir"

Après la messe, les confréries défileront à nouveau dans le centre-ville d’Epernay jusqu’au parking du Hall des sports Pierre-Gaspard où le cortège se dispersera en fin de journée. “Le fait de défiler peut donner de l’espoir aux gens qui nous regarderont en ces jours moroses”, espère Pascal Boivin, par ailleurs directeur du vignoble du champagne Deutz.

Plusieurs dizaines de confréries devraient venir des différents territoires viticoles champenois, comme la Côte des Bar dans l'Aube ou la Vallée de la Marne, entre Aisne et Marne. “Mais on ne sait jamais combien on sera à l’avance, précise Evelyne Boizel. C’est toujours la grande inconnue mais j’espère qu’on sera nombreux. C’est toujours un moment d’émotion de voir les confréries arriver.”

La Saint-Vincent, c’est le moment où l’on peut afficher notre unité et notre fierté des traditions champenoises. Ce n’est pas du folklore, c’est un patrimoine vivant.

Evelyne Roques-Boizel, coprésidente de l’Archiconfrérie de la Saint-Vincent

Le Sézannais à l'honneur

A chaque édition, un territoire est mis à l’honneur. Cette fois, c’est au tour du Sézannais de porter la bannière de l’Archiconfrérie. “Pour nous, c’est une immense fierté et un grand honneur, affirme Vincent Léglantier, président de la confrérie du Sézannais. C’est la première fois que notre secteur est ainsi honoré. Ces dernières semaines, on guettait les annonces du gouvernement en espérant que la manifestation allait être maintenue”.

La cérémonie de passation de la bannière, initialement prévue ce samedi, sera reportée au printemps à Sézanne. “La Saint-Vincent 2023 aura lieu à Château-Thierry, ce sera donc le tour d’une confrérie de la Vallée de la Marne de porter la bannière”, souligne la coprésidente de l’Archiconfrérie.

Une année contrastée

Les vignerons et les maisons de Champagne se réunissent chaque début d’année pour remercier leur saint patron de la vendange passée et se mettre sous sa protection pour tous les travaux de l'année à venir. “Pour nous, c’est un moment de retrouvailles, assure Vincent Léglantier, par ailleurs vigneron à Saudoy, au sud de Sézanne. Cela permet d’échanger entre collègues sur l’année écoulée, et celle-ci a été particulière.”

En 2021, les vignerons champenois ont dû faire face à une année climatique épouvantable entre gel, grêle, fortes pluies et chaleur, occasionnant mildiou et oïdium. Les volumes de la récolte étaient plus faibles, mais la qualité prometteuse. En terme de ventes, l’année achevée pourrait battre des records, avec environ 320 millions de bouteilles vendues. Un chiffre qui devrait être bientôt confirmé par le Comité Champagne.

Le programme

13 h 45 : rassemblement au Hall des Sports Pierre Gaspard, Parc Roger Menu. Des navettes de bus partiront derrière l’église Saint-Pierre Saint-Paul pour se rendre au centre de visite du Champagne Mercier.

15 h : départ du défilé le long de l’Avenue de Champagne

16 h : messe solennelle en l’église Notre Dame d’Epernay, célébrée par Monseigneur François Touvet, évêque de Châlons-en-Champagne, avec la participation de la chorale de l’Archiconfrérie, regroupant les choristes de la région et de l’Harmonie des Tonneliers.

17h15 : défilé depuis l’église jusqu’au Parking du Hall des Sports Pierre Gaspard, Parc Roger Menu. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.