EN IMAGES. Idée sortie en Champagne, le parcours Vign’art fête sa 5ᵉ édition, 19 œuvres d'art contemporain dans le vignoble

À la veille du week-end de Pentecôte, le festival Vign’art a ouvert ses portes le vendredi 17 mai. Trois communautés de communes et deux maisons de champagne accueillent pendant quatre mois 19 œuvres d'art contemporaines.

Tout commence, il y a un peu plus de six ans lors d’une discussion entre le maire d’Epernay à l’époque Franck Leroy, et Jean-Baptiste Duteurtre fondateur de Vign’art. La Champagne vient de décrocher en 2015 son inscription à l’Unesco "Coteaux, Maisons et Caves de Champagne" et il devient nécessaire de développer l’œnotourisme.

"Épernay Agglo Champagne a besoin d’un festival de territoire", confie l’élu à Jean-Baptiste Duteurtre, éditeur de Bulles et Millésimes. Le Sparnacien amoureux du champagne et de la Champagne décide de s’inspirer d’un festival en Auvergne : Horizons « Arts-Nature » en Sancy.

C’est ainsi que naît Vign’Art

Ce festival d’art contemporain et de Land Art devient de plus en plus grand. Le jury est composé d’artistes de la région Champagne et d’élus locaux. Au total, 15 personnes, commencent à acquérir de l’expérience au fil des éditions. "La lecture d’œuvre à l’état de projet sur le papier devient plus facile. Le choix est de plus en plus haut de gamme et monumental," explique le fondateur de Vign’Art.

Avec un budget de 200 000  euros, financé en majorité par des établissements publics de coopération intercommunales, deux maisons de champagne accueillent à leur tour dans leur cour des œuvres d’art. La première, en 2021, fut le champagne Gosset suivie l’année d’après par le champagne Bollinger. Jean-Baptiste Duteurtre nourrit l’espoir que "d’autres maisons entrent à leur tour, dans ce festival pendant la période estivale."

De territoires en territoires

Après Epernay Agglo Champagne, la grande vallée de la Marne rejoint en 2019 le festival, et cette année c’est le Grand Reims qui répond présent en accueillant des installations à Chigny-les-Roses, Rilly-la-Montagne et Verzenay.

L’association fait également de la pédagogie, elle s’est rendue dans des établissements scolaires d’Avenay-Val-d’Or, Plivot, Avize, Val-de-Livre et Mardeuil pour mettre en place des échanges avec les écoles primaires. Prochainement les artistes des œuvres installées devraient rendre visite à ces élèves et permettre ainsi à leurs enseignants de travailler autour de l’art et la culture.

Une marraine pour la vie

C’est la romancière Amélie Nothomb qui est désormais la marraine de ce festival. L’amoureuse pour la vie du champagne et de la Champagne, fervente ambassadrice de ces bulles est ravie de revêtir cette fonction de marraine. Une occasion de plus, de venir goûter à la Champagne dès vendredi 17 mai au Musée du vin de Champagne et d’Archéologie régionale à Epernay afin d’inaugurer cette 5e édition de Vign’Art.

Des œuvres à découvrir jusqu’au 22 septembre.

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité