Face à l'explosion du tourisme, la capitale du Champagne forme aux métiers de l'hôtellerie et de la restauration

L'offre touristique s'étoffe en Champagne. Avec des visiteurs de plus en plus nombreux, dans le bassin sparnacien, les établissements hôteliers et de restauration sont en manque de main-d’œuvre. Il s'agit de palier ces difficultés, en proposant des job dating et des nouvelles offres de formations locales.

En Champagne, le boum du tourisme est une conséquence de l'inscription de la Champagne au patrimoine mondial de l'Unesco en 2015. De nouveaux établissements oenotouristiques de luxe se sont ouverts. L'augmentation exponentielle depuis la fin du covid, d'une clientèle étrangère, créé des tensions supplémentaires dans la filière de l'hôtellerie-restauration déjà en crise structurelle depuis les confinements liés à l'épidémie (500 mille visiteurs avant le Covid, 2 millions de nuitées en 2022, 3 millions de nuitées en 2023).

Une nouvelle formation dans un Lycée

Atelier flambage ce matin-là, dans la salle de restauration du lycée technique polyvalent Stéphane Hessel à Epernay. Dans leurs costumes bleu marine, fournis à la rentrée de septembre 2023 par l'établissement, ces lycéens en classe de 1ere STHR se préparent à devenir maître d'hôtel, réceptionniste chef de cuisine ou manager. Ils sont douze dans cette toute première promotion, parrainée par le Royal Champagne à Champillon, une vraie la fierté pour cet immense lycée technique polyvalent. Au regard des deux mille élèves formés dans l'établissement, cette promotion est minuscule mais c'est véritablement une filière qui verra le jour d'ici moins de dix ans explique le proviseur Olivier Leloux.

La directrice déléguée à cette formation est une ancienne professionnelle de l'hôtellerie-restauration. Le manque de main-d’œuvre dans ce secteur n'est pas une nouveauté, mais "cela s'est accru vraiment depuis le covid." explique Agathe Misset.

"Cette nouvelle formation qui s'est ouverte est formidable !"

Agathe Misset

Directrice déléguée à la formation hôtellerie-restauration du lycée Stéphane Hessel à Epernay

La responsable poursuit : "elle permet à ces lycéens de ne pas s'engager dans une spécialité tout de suite, mais de choisir entre les métiers de la restauration, de l'accueil ou de la gestion hôtelière."

De son côté Olivier Leloux, le proviseur du lycée explique : " il est de notre devoir d'ouvrir cette formation car l'Education Nationale doit être en capacité de répondre aux demandes de son territoire. À Epernay, certains restaurants ne peuvent pas ouvrir un deuxième service le soir, par manque de personnel. Les élèves qui fréquentent notre établissement, ne veulent pas pour la plupart, s'éloigner de leur région natale. Alors avec le rectorat, la région, la préfecture et la sous-préfecture, nous avons réussi à ouvrir cette toute nouvelle formation.

Nous avons l'ambition d'ouvrir une filière, c'est notre devoir de comprendre les besoins de notre territoire et de former les jeunes.

Olivier Leloux

Proviseur du lycée technique polyvalent Stéphane Hessel à Epernay

Nous avons des projets de formations en attente d'autorisations, comme un CAP en service hôtellerie-restauration, un BTS en alternance et surtout ce projet phare de transformer le site du lycée, avenue de champagne, en hôtel-restaurant. Une suite et plusieurs chambres d'hôtel, ainsi qu'un restaurant pour entraîner les élèves au service à la cuisine en condition réelle. Ce projet devrait voir le jour d'ici 2027, si tout va bien.

En attendant, les besoins se font pressants

À quinze minutes en voiture, d'Epernay, l'Hôtel SPA Loisium a été inauguré durant l'été 2022. Installé sur les hauteurs d'AY, à Mutigny, ce complexe hôtelier dessiné par les architectes et designer Jouin-Manku est construit entre vignes et bois. A destination d'une clientèle haut de gamme recherchant le calme à la campagne, l'établissement subi les contraintes de ses atouts.

Il est difficile de trouver des professionnels lorsqu'il n'y a pas de transports en commun.

"Afin d'être prêts pour la saison touristique, il nous manque 30 personnes en CDI ou sous contrat saisonnier."

Marine Richard

Directrice des Ressources Humaines de l'hôtel Loisium.

"Nous organisons un "job dating" et offrons de nombreux avantages pour compenser cet isolement. Nous avons investi dans une maison d'employés à Chouilly, ce qui permet d'héberger des jeunes en alternance. Une autre maison vient d'être achetée par l'hôtel pour héberger des professionnels ou des alternants venant de très loin et sans moyens de locomotions. Nous offrons également une aide au passage du permis de conduire. Nous participons aux frais de transport. Un système de voiture électrique devrait être mis en place pour permettre à ceux qui prennent le train jusqu'à la gare d'Avenay Val d'Or de monter la côte de Mutigny. Dans cette quête d'attractivité les personnels en CDI sont rémunérés sur treize mois.

Tous les postes sont concernés, le Spa, la cuisine, le service en salle, et le ménage. "Nous réussirons à recruter après le "job dating" résume confiante la directrice des ressources humaines de l'hôtel. 

Tous les professionnels de l'hôtellerie-restauration du bassin sparnacien se préparent à affronter une saison touristique sous haute tension afin d'accueillir tous ces touristes amoureux du Champagne, de son histoire et de ses paysages.