Grand Est : le maire de Reims, Arnaud Robinet, annonce sa démission de la Région, il était vice-président

Le maire de Reims, Arnaud Robinet (Horizons) vient d'annoncer sa démission de la région Grand Est. Il était jusque-là vice président en charge du tourisme.

Mouvement politique dans la région Grand Est. En tout cas changement de vice président en vue. Trop de mandats, saturation...le maire de Reims, 47 ans, jette l'éponge du côté de la Région Grand Est. Arnaud Robinet, (Horizons) s'en est expliqué sur les réseaux sociaux ce mardi 18 octobre. Le sujet devrait être évoqué lors de la séance plénière ce jeudi 20 octobre. 

Il était vice-président en charge de l'attractivité de la culture et du tourisme depuis 2021. Et fervent défenseur du champagne au marché de Noël de Strasbourg. Mais il reste conseiller régional. Il avait été élu le 21 septembre président du conseil d'administration de la fédération hospitalière de France. Le maire de Reims, référent régional du parti Horizons, a également repris en main la délégation à la sécurité pour la Ville de Reims, à la suite de son adjoint, Xavier Albertini, devenu député Renaissance. 

La fédération hospitalière avant la Région

"Le 21 septembre dernier, j’ai eu l’honneur d’être élu Président de la Fédération Hospitalière de France. Cette fonction bénévole représente un engagement conséquent au service de la défense de notre système de santé et notamment de notre hôpital, dont vous savez qu’il me tient particulièrement à cœur et ce de longue date. Cette responsabilité m’honore et cette responsabilité m’oblige.

Dans ces conditions, j’ai jugé qu’il ne m’était pas possible de poursuivre ma mission de Vice-président de la Région Grand Est, en charge de l’attractivité, du tourisme et de la culture. Raison pour laquelle j’ai présenté ma démission au Président de Région, Jean Rottner".

Ces délégations conséquentes doivent être pleinement incarnées au quotidien. Je me suis toujours refusé à faire les choses à moitié.

Arnaud Robinet

ex vice-président (Horizons) de la Région Grand Est, maire de Reims

L'élu poursuit son explication. "En effet, ces délégations conséquentes doivent être pleinement incarnées au quotidien. Je me suis toujours refusé à faire les choses à moitié. Dans toutes mes missions, j’ai toujours à cœur de donner le meilleur de moi-même par respect pour nos administrés et l’ensemble des acteurs qui font au quotidien.

De cette année, je garde la satisfaction du travail accompli. En effet, ces derniers mois, nous avons mis sur les rails de nombreux chantiers, notamment dans la réorganisation du travail des agences régionales de la culture et du tourisme.Les bases sont posées et je souhaite en remercier l'ensemble des équipes du conseil régional, de l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est et de l’Agence Culturelle Grand Est.

J’ai été le témoin privilégié de votre engagement, de votre professionnalisme et de votre accompagnement. Je sais que vous aurez à cœur de poursuivre ces missions avec la même passion". 

"Il ne peut pas tout faire"

Proche du maire de Reims, la présidente (LR) du Grand Reims a réagit à cette annonce. "C'est un élu qui assume pleinement ses mandats, il peut pas tout faire, donc comme il est maire de Reims, vice-président de la communauté mère de Reims, maintenant président de la fédération hospitalière.

Il a fait un choix qui montre une fois encore son attachement très fort à la fois la ville de Reims et à l’agglomération. Je comprend parce que j'ai moi-même des responsabilités maintenant nationales".

Depuis le 31 août, elle est présidente du conseil d’administration de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). "Cela prend du temps parce que ça demande beaucoup d’investissement et beaucoup de déplacements et c’est très difficile de cumuler ça avec une fonction régionale dans le contexte actuel"

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité