On vous explique : qui était saint Vincent et pourquoi est-il le patron des vignerons?

Le 22 janvier est traditionnellement une journée chômée pour les travailleurs de la vigne et du champagne notamment. Le monde viticole célèbre "Vincent", entre mythes et réalités, qui était cet homme et pourquoi est-il considéré comme le saint patron des vignerons

Ce lundi 22 janvier, ils sont environ 200 vignerons à s'être donnés rendez-vous dans le village de Trigny (Marne). Tous sont là pour célébrer comme chaque année Saint Vincent, le patron des vignerons. Au programme : messe, défilé dans les rues du village et grand bal populaire une fois la nuit tombée.

Les plus anciennes images de la Saint-Vincent que nous ayons retrouvées dans les archives de France 3 Champagne-Ardenne datent de l'année 1963, mais Vincent lui est né beaucoup plus tôt, à la fin du IIIème siècle dans la province de Saragosse en Espagne. 

Mort en martyre

 D'après le site internet du diocèse de Reims il fut " ordonné diacre puis arrêté, parce que chrétien. Sur l’ordre de Dacien, préfet de Saragosse, il subit de terribles tortures. Mais, fortifié par la grâce divine, il gardait un visage radieux". 

Selon le site de l'union des maisons de champagne (UMC), c'est Saint-Loup de Troyes, qui contribua au Vème siècle à faire pénétrer de Bourgogne en Champagne, le culte de Saint Vincent auprès des vignerons. Des reliques du martyr de Saragosse furent d'ailleurs vénérées jusqu'à la Révolution dans plusieurs églises de Troyes (Aube). 

Dans la Marne, un oratoire fut dédié à Saint-Vincent à Châlons-en-Champagne dès le Vème siècle. Plus récemment, l'église de Vitry-le-François posséda jusqu’en 1921 une très importante relique du saint qui lui fut donnée en 1823 par l’ancien prieur de l’abbaye de Saint-Thomas-le-Martyr, du Mont-aux-Malades près de Rouen (Seine-Maritime). Ce dernier était venu se réfugier à Vitry-le-François pendant la Révolution. Mais alors pourquoi est-il devenu le saint patron des vignerons ?

Vincent : vin-sang

Plusieurs raisons pourraient expliquer pourquoi Vincent fut choisi comme saint par les vignerons. La première, la plus simple, vient du mot Vincent : vin-sang. Celui-ci permet d'associer la boisson au sang versé en martyr par le diacre de Saragosse en raison de sa foi catholique. Autre aspect assez pratique, on célèbre ce prénom en plein mois de janvier, soit en pleine période de la taille de la vigne.

Dernière explication, selon le diocèse de Bordeaux "saint Vincent aurait été chargé par Valère (ndlr : évêque de Saragosse) d’élucider les raisons d’une consommation importante de vin dans la région" de Saragosse. Entre légendes et vérités historiques il faut parfois accepter de laisser quelques questions sans réponses, et de se retrouver autour des traditions.