Nancy : les commerçants se préparent à l'afflux de Mosellans pour le week-end de Pâques

Publié le Mis à jour le

Le week-end de Pâques démarre le vendredi 15 avril 2022. À Nancy, les magasins s'apprêtent à ouvrir pendant les jours de fête. Chaque année, les commerçants font face à l'afflux des habitants venus de Moselle où le Vendredi saint est férié.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Œufs, lapins, cloches ... Au marché couvert de Nancy, la chocolaterie Jacques Bockel est prête. Le week-end de Pâques débute au Vendredi Saint, le 15 avril. "C’est la plus grosse période de l’année pour nous. Le marché couvert attire beaucoup de monde. Quand les gens viennent chercher les produits frais, ils s’arrêtent devant notre stand", raconte Matthieu Domeneghetty, responsable des points de vente Jacques Bockel en Lorraine.

Pâques représente 1/3 du chiffre d’affaires annuel du magasin. "C’est forcément une période très importante pour nous, cela s’y prête. Il y a des couples, des familles qui viennent offrir des chocolats à leurs enfants. C’est très familial", explique Matthieu Domeneghetty.

Pour cela, il faut s’organiser. Les salariés vont travailler douze heures par jour pendant le week-end. "Nous changeons les horaires, car il faut que le chocolat soit vendu. Il ne se conserve pas longtemps. Tout le monde est à pied d’œuvre pour gérer les stocks au plus près".

Les Mosellans au rendez-vous

Au total, la chocolaterie dispose de 14 points de vente dans le Grand Est. "Celui de Nancy est le plus petit, mais cela ne change rien. Il va y avoir une très grande affluence ce week-end". Environ 200 personnes par jour sont attendues par les chocolatiers.

"Les habitants d’Alsace, mais surtout de la Moselle descendent sur Nancy. Les équipes sont renforcées dans les magasins", ajoute Sébastien Duchowicz, président des Vitrines de Nancy. L'association regroupe 350 commerces de la commune.

"Les gens profitent des fêtes pour venir où les magasins sont ouverts. Ils découvrent des boutiques qu'ils n’ont pas forcément sur Metz par exemple", poursuit-il.

Assurer dans un contexte difficile

Du côté de Fabrice Gwizdak, le constat est le même. Le boulanger de la Maison Gwizdak estime que cette fête va dynamiser le secteur. "Nous sortons d’une période de Covid-19 compliquée. Le commerce a beaucoup souffert", précise le Président de l'Union des commerces de proximité en Meurthe-et-Moselle.

Selon Fabrice Gwizdak, "cela va profiter à tous les commerçants. Par exemple, les personnes vont se tourner vers l’agneau pascal chez les bouchers. Il faut avouer que l’alimentation est quand même le premier secteur prisé". Pour lui, "ce prochain week-end tombe quand même mal. Il arrive tard dans le mois, contrairement à d’habitude"

Entre les beaux jours et la foire installée depuis le 12 avril, il reste convaincu que Pâques est un rendez-vous à ne pas manquer à Nancy.