A Toul, les tondeuses sont laineuses et à quatre pattes

Mini transhumance à Toul ce jeudi 23 mai. Pendant près de huit mois, des moutons vont entretenir les espaces verts de la ville. / © France 3 Lorraine F. Madai
Mini transhumance à Toul ce jeudi 23 mai. Pendant près de huit mois, des moutons vont entretenir les espaces verts de la ville. / © France 3 Lorraine F. Madai

Plus écologique qu’une tondeuse thermique, la ville de Toul utilise depuis cinq ans des moutons pour entretenir ses espaces verts. Cette année, les moutons sont au travail depuis avril 2019.

Par t. Jarvillet

Ce jeudi matin 23 mai 2019, une mini-transhumance s'est déroulée dans la ville de Toul, depuis la cathédrale jusqu’aux remparts de la ville. 35 moutons ont été accompagnés, tout au long du parcours, par une centaine d’enfants des écoles.

A Toul, on pratique l’éco-pâturage pour la gestion de certains espaces verts urbains depuis 2015.
Les moutons vont ainsi entretenir ces espaces pendant près de huit mois.  Cette pratique présente plusieurs avantages pour la commune.
Les enfants, la population sont ainsi sensibilisés à la biodiversité qui fait son retour en ville. Et ne pas employer de tondeuses thermiques fait baisser les émissions de gaz à effet de serre.
Les animaux améliorent la fertilisation du sol et participent à la lutte de certaines plantes invasives, sans employer de produits phytosanitaires.

Depuis 2015, une convention entre la ville et un éleveur est signée et depuis deux ans ce sont les moutons d’une bergère de Sanzey, Cindy Deleys, qui entretiennent les espaces municipaux.   
 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus